AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [IG] Affaire Celte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Richmartel

avatar

Nombre de messages : 83
Localisation : Albi
Date d'inscription : 03/03/2009

MessageSujet: [IG] Affaire Celte   Jeu 03 Fév 2011, 06:15

Dossier en études.. À suivre...

Messire Leone, je vais sans doute avoir besoin de discuter avec vous de l'affaire..
Revenir en haut Aller en bas
Devil

avatar

Nombre de messages : 695
Localisation : Castelnou d'Arry, Tolosa
Date d'inscription : 04/10/2010

MessageSujet: Re: [IG] Affaire Celte   Jeu 03 Fév 2011, 15:32

Le procureur venait de recevoir une missive concernant l'affaire Celte. Le bâtonnier allait défendre l'accusé. Bien que cela rendait la chose bien plus difficile pour Leone, il trouvait cela bien. D'une part, il en avait marre des prévenus fantomatiques et de ceux qui se défendent mal, très mal. D'autre part, cela permettrait de mettre le barreau Toulousain plus en avant. Et c'est tant mieux.

Bien lò bonjòrn Monsenh lò Bastonnèr,

Comment allez-vous ? Et que voulez-vous savoir concernant cette affaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Richmartel

avatar

Nombre de messages : 83
Localisation : Albi
Date d'inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: [IG] Affaire Celte   Ven 04 Fév 2011, 08:08

Le bâtonnier était très heureux de finalement voir un procureur répondre à la défense et se présenter volontier à la salle des pas perdus pour donner des informations.

Bonjour messire le procureur,

Je vais très bien et je ne peux faire autrement que de vous remerciez de cette visite. Et vous comment allez-vous?


Lui souriant, il prit quelques instant pour regarder ces notes dans le dossier et poursuivit..

Alors voilà, j'aimerais connaître votre interprétation de la loi sur la trahison pour accusé messire Celte.. Mais tout d'abord, je devrai remettre en doute, votre version tel que citer dans l'acte d'accusation: «Accusé Celte, vous êtes amené à comparaître devant la Cour de Justice Toulousaine pour avoir sauvagement attaqué et blessé, le sieur Iurek, aux abords de la bonne ville de Castres. Vous avez attendu, tapis dans les buissons telle une bête fauve, afin de bondir sur lo Capitani del Comtat de Tolosa.»

Puisque si je me fis dans un premier temps au dépôt de la plainte par messire Iurek à l'estrade des crier, il le dit clairement et je cite «j'ai décidé d'attaquer le triste sieur Celte, un malandrin de fort belle véture: bilan ; une armée détruite, moi mortellement bléssé - mais je vais bien mieux -» et dans un deuxième temps, lorsqu'il répond au prévot et je cite: «je l'avais ajouté à mes ennemis».

Donc j'aimerais savoir si vous aviez pris connaissance de cette version des faits dans le dossier monté par le prévôt car c'est en quelques sorte contradictoire avec l'acte d'accusation. J'ai d'ailleurs pris grand soin de prendre copie de se dépôt de plainte afin d'en remettre preuve à la cour.

Bon pour l'interprétation de la loi sur la trahison..

Citation :
Art. 121-3 � De la trahison
La trahison se définit comme tout acte d�opposition au roi et aux représentants légitimement élus du Comtat (membres du conseil comtal et maires), dont il existe plusieurs sortes :
+ Les actes de rébellion se définissent comme l�organisation d�une attaque non légitime contre le Comté ou une mairie. Pour être légitimes, les attaques contre les mairies doivent avoir été approuvées par le Conseil comtal et les attaques contre le Comté validées par la procédure indiquée à l'article XVII de la Charte du Comté, ou par l'Etat-major en cas de prise d'assaut du château par des troupes extérieures au Comtat.
+ Les actes d�espionnage se définissent comme la recherche d�informations stratégiques dans le but de nuire au Comtat de Tolosa ou aux villes qui le constituent.
+ L'aide aux armées ennemies présentes sur le sol du Comtat de Tolosa se définit comme le soutien militaire ou logistique fourni par tout sujet Toulousain à une armée non reconnue par Tolosa ou qui ne lui soit pas alliée.
Cette aide peut prendre, entre autres, la forme de l'embrigadement, de l'aide à l'organisation de l'armée par la fourniture de PEA, de la fourniture d'armes, de trésorerie ou de vivres à prix préférentiel.

Comme vous le savez surement, nos textes de lois trop souvent imprécis, nous en laisse pour la grande majorité, à notre propre interprétation. Et pour ma part, à la lecture de cette loi, si je comprends bien, on donne trois conditions pour que prévenue puisse être accusé de trahison.
Réfléchit une dernière fois avant de poursuivre.. L'acte reprocher doit correspondre soit à un acte de rébellion (attaques de château ou de mairie), soit un acte d'espionnage (recherche d'informations stratégiques) ou soit, l'aide aux armées ennemis. Bon, on pourrait y ajouter les membres de lance illégale dont les lois et la jurisprudence démontrent que c'est un crime de trahison.

Alors dans l'affaire Celte, l'accusé ne satisfait à aucun des critères mentionnés ci-haut.. Donc j'aimerais savoir votre interprétation et en quoi l'accusé Celte pourrait être reconnu coupable de trahison.

Pour ce qui est du début de la description de la trahison.. «La trahison se définit comme tout acte d�opposition au roi et aux représentants légitimement élus du Comtat (membres du conseil comtal et maires),». On en conviendra que le passage: «tout acte d'opposition au roi et aux représentants légitimement élus du Comtat» laisse un peu à confusion, c'est pourquoi le grand livre des lois donnent trois précision plus claires et précises.

Comme le dernier passage cité est le seul que je puisse voir comme pouvant être valide si un homme se cache dans un coin et attaque tel un fauve un capitaine de l'armée. Mais dans le cas qui nous préoccupe, le capitaine lui-même a été clair, il voulait attaqué l'accusé voir même le tuer, pour une histoire de tentative de brigandage vu sur un respectable aumônier, heureusement ce dernier n'a subit aucune blessure et ne s'est rien fait racketter. Par le fait même, si rackette il y avait eu, la justice aurait dû être de mise avant qu'un capitaine prennent l'initiative d'aller tuer le prétendu brigand.

Vous savez, avec cette histoire peu commune et après recherche, j'y ai pas trouvé de jurisprudence où un homme ennemi de l'armée a blessé mortellement le capitaine, par le fait même, le capitaine l'avait bel et bien enregistré comme ennemi et cherchait de toute évidence à laisser aller son trop plein de violence, dont il est fier, en engageant le combat avec l'accusé. Ce fût un combat sans doute intéressant entre ces deux gaillards mais bon là je divague un peu.. Je me demande où est la limite à «tout acte d�opposition au roi et aux représentants légitimement élus du Comtat» quand on cherche à condamner un homme qui a combattu pour sa survie. Je me dis, si un capitaine toulousain décide de m'enregistrer comme ennemi et que je suis dans l'obligation d'engager le combat en sa rencontre, je suis dans l'obligation de me laisser tuer si non, je risque une accusation de trahison... Tout ça pour dire que ce procès pourrait donner un précédant en matière de trahison.. Le peuple devrait donc craindre les membres du conseil car on a même pas le droit de se défendre si un membre du conseil tente de nous tuer, et ce, dans une société où nous avons la chance d'avoir la démocratie. Ce serait alors très inquiétant...


S'arrête afin de laisser le temps au procureur, qui l'avait généreusement écouté jusqu'à la fin, de tout assimiler et de donner ses explications concernant ce procès..
Revenir en haut Aller en bas
Devil

avatar

Nombre de messages : 695
Localisation : Castelnou d'Arry, Tolosa
Date d'inscription : 04/10/2010

MessageSujet: Re: [IG] Affaire Celte   Ven 04 Fév 2011, 18:04

Concernant l'acte d'accusation, il y a des faits qui sont ramenés pour la plainte. Et des faits de combat. Si j'affirme à haute voix que vous êtes mon ennemi. Ce ne sont que des allégations sans valeurs concrètes. Il y a une différence entre "vouloir engager le combat avec quelqu'un" et le "combat" en lui-même. Je doute que Monsenh Iurek, soldat émérite, ait perdu aussi facilement le combat face à l'accusé Celte, simple civil. Il a donc usé de ruse. Ou bien cela reviendrait à mettre en cause ses compétences de soldat...

Concernant l'interprétation de la trahison. Il faut savoir qu'elle nous pose bien des soucis et cela depuis longtemps. Si bien que je désire la réviser afin qu'elle corresponde mieux à la réalité.

Citation :

Art. 121-3 – De la trahison
La trahison se définit comme tout acte d’opposition au roi et aux représentants légitimement élus du Comtat (membres du conseil comtal et maires), dont il existe plusieurs sortes :
+ Les actes de rébellion se définissent comme l’organisation d’une attaque non légitime contre le Comté ou une mairie. Pour être légitimes, les attaques contre les mairies doivent avoir été approuvées par le Conseil comtal et les attaques contre le Comté validées par la procédure indiquée à l'article XVII de la Charte du Comté, ou par l'Etat-major en cas de prise d'assaut du château par des troupes extérieures au Comtat.
+ Les actes d’espionnage se définissent comme la recherche d’informations stratégiques dans le but de nuire au Comtat de Tolosa ou aux villes qui le constituent.
+ L'aide aux armées ennemies présentes sur le sol du Comtat de Tolosa se définit comme le soutien militaire ou logistique fourni par tout sujet Toulousain à une armée non reconnue par Tolosa ou qui ne lui soit pas alliée.
Cette aide peut prendre, entre autres, la forme de l'embrigadement, de l'aide à l'organisation de l'armée par la fourniture de PEA, de la fourniture d'armes, de trésorerie ou de vivres à prix préférentiel.

Cet article n'a pas dix interprétations différentes. Elle en possède deux mais qui sont, quant à elles, totalement différentes. En fait, cela dépend de quel côté l'on se place. Si nous faisons partis de l'accusation, nous allons allègrement énoncé que cette loi est bipartite. Nous trouvons d'une part, l'énoncé de la définition de la trahison :
"La trahison se définit comme tout acte d’opposition au roi et aux représentants légitimement élus du Comtat (membres du conseil comtal et maires),"

D'autre part, des "exemples" parmi tant d'autres d'actes de trahison qui sont dictés à la suite. Et nous voyons la mention de "dont il existe plusieurs sortes". Plusieurs sortes qui peut sous entendre le côté vague et non exhaustif des exemples cités.

Maintenant, si nous faisons partis de la défense. Nous aurons vite fait d'émettre les arguments que vous avez exposé. A savoir qu'il n'existe que trois sortes d'actes de trahison. Qui a raison ? Qui a tort ? J'ai moi-même tenu le même raisonnement que vous, dès lors que je me trouvais de l'autre côté de la barrière.

Concernant notre affaire, le dénommé Celte possède un casier judiciaire bien rempli et va s'étoffer encore plus, tout prochainement avec un procès, passant sous le joug d'un traité de coopération judiciaire, pour fraude fiscale. Le verdict sera rendu sous peu. Pourquoi dis-je cela ? Afin de démontrer que l'accusé Celte n'est pas vous. Qu'il est connu de la Justice Toulousaine. Qu'il a tenté de détrousser un aumônier. Que la tentative est échouée, est une chose. Mais "La tentative est punie comme l’agissement lui-même." Le Capitaine de Tolosa a décidé de son propre chef de nettoyer les routes de notre bon Comtat. Cela fait parti de ses prérogatives, il assure la sécurité en nos terres. Aussi, si un brigand ou un groupe de brigands a été vu et reconnu aux détours d'un sentier. L'armée comtale se met en marche afin de rependre de leur sang les terres Toulousaines. Il ne s'agit point de personnes innocentes, se promenant en nos terres afin de venir s'y installer, visiter un ami ou tout simplement de passage. Il s'agit d'un malfrat connu de nos services, qui a tenté de détrousser un aumônier et qui a racketté une enfant - sans que cela ait donné lieu à un procès mais une plainte fut posée -. Le Capitaine a décidé de fixer la sentence de l'accusé Celte par l'intermédiaire de la Justice des armes.

Donc, de là à prétendre que le Capitaine outrepasse ses droits, il faut aussi remettre les choses en leur contexte. Il n'y a eu aucun cas de civil innocent fauché par l'armée Toulousaine. Seuls ceux qui le méritent, font partis du lot. Le peuple n'a rien à craindre de ses conseillers comtaux. Les brigands, quant à eux, oui. Ils peuvent avoir peur et ils ont intérêt de craindre l'armée et son Capitaine.

Pour finir, la récidive criminelle est punissable de la peine capitale. Il n'y aura pas de cela lors de ce procès. Sachez juste que la décision du Capitaine a été prise à la suite de l'attaque du sieur Penthagruel. Un effet boule de neige. Quand le brigand repart avec le nez cassé, sans le sous ou gisant dans un fossé. Cela ne pose point problème. Rares sont ceux qui viendront porter plainte, s'ils n'ont point été injustement attaqués. Dans ce cas présent, c'est une première ! Et je conviens avec vous que la chose est délicate et j'entends bien vos propos. Mais cessez de faire passer l'accusé Celte pour une innocente victime. Ou alors, allez donc soutenir le regard de cette pauvre enfant de 5 ans, qui fut sa dernière proie en date.
Revenir en haut Aller en bas
Richmartel

avatar

Nombre de messages : 83
Localisation : Albi
Date d'inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: [IG] Affaire Celte   Sam 05 Fév 2011, 02:23

Citation :
Concernant l'acte d'accusation, il y a des faits qui sont ramenés pour la plainte. Et des faits de combat. Si j'affirme à haute voix que vous êtes mon ennemi. Ce ne sont que des allégations sans valeurs concrètes. Il y a une différence entre "vouloir engager le combat avec quelqu'un" et le "combat" en lui-même. Je doute que Monsenh Iurek, soldat émérite, ait perdu aussi facilement le combat face à l'accusé Celte, simple civil. Il a donc usé de ruse. Ou bien cela reviendrait à mettre en cause ses compétences de soldat...

Je ne remet pas en doute tout l'acte d'accusation mais bien ce passage... «Accusé Celte, vous êtes amené à comparaître devant la Cour de Justice Toulousaine pour avoir sauvagement attaqué et blessé, le sieur Iurek, aux abords de la bonne ville de Castres. Vous avez attendu, tapis dans les buissons telle une bête fauve, afin de bondir sur lo Capitani del Comtat de Tolosa.» J'espère que vous avez bien écouter votre témoin, la «victime» Iurek quand il dit qu'il a engagé le combat avec Celte, et je dis bien engager le combat.. Le combat lui même, je ne vois pas où j'ai dis que Iurek ne s'est pas défendu, je ne remet en aucun temps ses compétences de soldats en doute.. Iurek A ENGAGÉ le combat avec Celte qui quittait «nonchalamment la ville en direction de sa demeure ! ». Et toi tu accuses l'accusé Celte, qui l'attendait tapis dans les buissons alors que ce n'est pas du tout la version de la victime.. Le combat, tout le monde le sait que Celte en est sortit vainqueur, personne a dit que Iurek s'est mal défendu.

Citation :
Concernant l'interprétation de la trahison. Il faut savoir qu'elle nous pose bien des soucis et cela depuis longtemps. Si bien que je désire la réviser afin qu'elle corresponde mieux à la réalité.

Je ne peux qu'être d'accord avec vous sur ce point et si vous pouvez éclaircir les lois, le comté en sortira gagnant!

Citation :
Cet article n'a pas dix interprétations différentes. Elle en possède deux mais qui sont, quant à elles, totalement différentes. En fait, cela dépend de quel côté l'on se place. Si nous faisons partis de l'accusation, nous allons allègrement énoncé que cette loi est bipartite. Nous trouvons d'une part, l'énoncé de la définition de la trahison :
"La trahison se définit comme tout acte d’opposition au roi et aux représentants légitimement élus du Comtat (membres du conseil comtal et maires),"

D'autre part, des "exemples" parmi tant d'autres d'actes de trahison qui sont dictés à la suite. Et nous voyons la mention de "dont il existe plusieurs sortes". Plusieurs sortes qui peut sous entendre le côté vague et non exhaustif des exemples cités.

Maintenant, si nous faisons partis de la défense. Nous aurons vite fait d'émettre les arguments que vous avez exposé. A savoir qu'il n'existe que trois sortes d'actes de trahison. Qui a raison ? Qui a tort ? J'ai moi-même tenu le même raisonnement que vous, dès lors que je me trouvais de l'autre côté de la barrière.

La beauté là-dedans c'est que de chaque côté de la barrière on a droit à notre opinion et notre interprétation.. Mais on en conviendra que ça manque de clarté spécialement lorsqu'on dit que nous n'avons droit de nous défendre si un membre du conseil nous attaque...

Citation :
Concernant notre affaire, le dénommé Celte possède un casier judiciaire bien rempli et va s'étoffer encore plus, tout prochainement avec un procès, passant sous le joug d'un traité de coopération judiciaire, pour fraude fiscale. Le verdict sera rendu sous peu. Pourquoi dis-je cela ? Afin de démontrer que l'accusé Celte n'est pas vous. Qu'il est connu de la Justice Toulousaine.

Vous parlez d'un casier judiciaire bien rempli.. Malheureusement, quand je fais une recherche dans les bureaux de la justice, je trouve rien à son nom.. Si procès par coopération judiciaire a lieu, je ne peux donc en être informer... Comme c'est le cas, j'aurais apprécier plus de détails sur ce que vous appelez un casier judiciaire «bien rempli». Mais selon les bureaux de la justice, il en est à un premier procès devant la justice toulousaine sur nos terres.

Citation :
Il ne s'agit point de personnes innocentes, se promenant en nos terres afin de venir s'y installer, visiter un ami ou tout simplement de passage. Il s'agit d'un malfrat connu de nos services, qui a tenté de détrousser un aumônier et qui a racketté une enfant - sans que cela ait donné lieu à un procès mais une plainte fut posée -. Le Capitaine a décidé de fixer la sentence de l'accusé Celte par l'intermédiaire de la Justice des armes.

Bon, à partir de là, vous me parlez d'une tentative de détrousser un aumônier et un rackette sur un enfant de cinq ans. Je vous rappelle donc que l'affaire qui nous préoccupe est le combat entre Celte et Iurek.. Vous accusez Celte d'avoir blessé mortellement le capitaine Iurek. Si vous voulez qu'on débatte de rackette, faites lui un nouveau procès pour TOP - Brigandage et là, on en débattra. Mais pour l'instant, vous me dites que le comté a déjà jugé Celte pour ces faits rapporter et que la sentence était par l'intermédiaire de la Justice des armes. Pourtant, il aurait dû avoir droit à la défense et le comté ne pourrait le jugé une deuxième fois...

--------

En effet, je suis d'accord sur quelques points avec vous, évidemment que cette affaire est délicate et très peu commune.
Revenir en haut Aller en bas
Devil

avatar

Nombre de messages : 695
Localisation : Castelnou d'Arry, Tolosa
Date d'inscription : 04/10/2010

MessageSujet: Re: [IG] Affaire Celte   Sam 05 Fév 2011, 03:45

Houlà, mon bon ami. Si tu te réfères aux bureaux de la justice, tu n'es pas sorti de l'auberge. Hélas. Ils ne sont plus à jour et pour cause, personne s'en occupe car les clés changent de main tous les deux mois. Difficile de suivre sur le long terme les casiers. C'est comme tout. Cela fonctionne bien au début. Et au fil du temps, la chose se dégrade. Même les textes de lois sont pour certains caduques, c'est dire. Enfin, pour le coup, c'est plus facile à remettre à jour qu'un suivi des casiers judiciaire...

J'ai connaissance des antécédents du sieur Celte, de part le dossier que m'a transmis le prévôt. Dans la case, casier judiciaire, il y avait ceci :

Like a Star @ heaven Albi M (G) : blé à 14.95écus - maïs à 4 écus A
http://img231.imageshack.us/my.php?image=celteescroqueriecu5.jpg
Like a Star @ heaven Albi M (R) : poisson à 17.95 écus - maïs à 4écus A
http://img383.imageshack.us/my.php?image=celtepoisson1795vx1.jpg
Like a Star @ heaven Esclavagisme - 16 mai 1458 S/S
http://nsa15.casimages.com/img/2010/05/16/100516115439702176.jpg

On n'ajoute pas le cas en cours et les tentatives, forcément. Mais dans le CV de l'accusé, on pourra dire qu'il est actuellement en procès pour Fraude Fiscale, qu'il a tenté de détrousser un aumônier, en la personne de Penthagruel et qu'il a fait les poches d'une jeune enfant sur les routes du Comtat. Et cela en moins d'un mois... Ceci ne figurera pas lors du procès, bien entendu. Je vous tiens juste au courant.

Et non, je ne mélange point. Je ne fais que rapporté des faits afin de bien démontrer que l'accusé n'est pas un saint et qu'avec son pedigree, il peut risquer gros. Et que de le comparer à un civil innocent est malvenu.

Enfin, je m'occupe des dossiers qui arrivent en mon office et point avant. Aussi, j'étais surpris tout comme vous, d'apprendre que le sieur Celte brigande ou tente de brigander en toute impunité. L'armée comtale a pour devoir de nettoyer les routes du comté. Iurek a voulu venger son compagnon, d'où le terme de la "justice des armes". Principe que l'on peut appliquer aux nobles. Et le cas présent, démontre une faille au système, que je vous remercie de me faire part.

Toutefois, on ne peut prétendre que le comté ne pourrait le jugé une deuxième fois. Il n'y a point eu de procès. Même si je reprends la formule de justice des armes, on ne peut faire un lien avec la cour de justice, l'honorable juge et la mesure de la loi. Ce sont deux choses bien distinctes.

Deux va-nu-pieds se querellant, peuvent tout à fait, s'opposer en lice. Ils en ont le droit. Nous pourrions donc penser que l'affaire est réglée par les armes. Et j'use du terme de Justice afin de personnifier le "glaive". Néanmoins, en l'état, le perdant peut très bien décider de porter plainte pour diffamation. Malgré que le litige devait se terminer en amont.

A l'heure actuelle, nos lois ne permettent pas de se "faire justice". Aussi, un combat en lice, aussi honorable soit-il, ou encore une vengeance armée contre un malfrat, n'est pas se faire justice. La tradition veut qu'une armée comtale aille châtier l'ennemi et le coquin sur les routes. Afin que nous deux, puissions débattre sur l'interprétation de la loi, en toute tranquillité. Quand tout se passe bien, le coquin est pendu et orne les arbres à l'entrée du Comtat. Quand c'est l'inverse, comme pour ce cas précis, on fait appel à la Justice.

Donc, partant de ce postulat, c'est son premier procès concernant cette affaire. Maintenant, le "nouveau procès" pour TOP - Brigandage n'aura lieu que si le plaignant vint faire une déposition et que la Prévôté monte un dossier en conséquence, qui ensuite me sera transmis. Sans dossier, pas de procès.

Pour ce qui est des termes "engager", "bondir". Je vois où vous voulez en venir. Si le Capitaine Iurek a engagé le combat, Celte est une innocente victime. Si ce dernier a bondit sur le Capitaine Iurek, ce dernier a été pris au dépourvu. Et cela fait passer, l'accusé Celte pour l'agresseur.

Le procureur partageait bien l'avis du bâtonnier mais il ne pourrait lui dire en face. En effet, il représentait le Comté et ses intérêts. La chose était inhabituelle, et si Leone, avait été à la place de Richmartel. Il aurait poussé le vice encore plus loin. La soule était donc dans son camp. Toutefois, il n'allait pas se rendre aussi facilement.... Héhéhé !

Je vais attendre votre plaidoirie.
Revenir en haut Aller en bas
Richmartel

avatar

Nombre de messages : 83
Localisation : Albi
Date d'inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: [IG] Affaire Celte   Sam 05 Fév 2011, 09:38

Citation :
J'ai connaissance des antécédents du sieur Celte, de part le dossier que m'a transmis le prévôt. Dans la case, casier judiciaire, il y avait ceci :

Like a Star @ heaven Albi M (G) : blé à 14.95écus - maïs à 4 écus A
http://img231.imageshack.us/my.php?image=celteescroqueriecu5.jpg
Like a Star @ heaven Albi M (R) : poisson à 17.95 écus - maïs à 4écus A
http://img383.imageshack.us/my.php?image=celtepoisson1795vx1.jpg
Like a Star @ heaven Esclavagisme - 16 mai 1458 S/S
http://nsa15.casimages.com/img/2010/05/16/100516115439702176.jpg

Oui je suis d'accord avec vous sur le fait qu'on ne peut se fier aux bureaux de justice qui sont rarement mis à jour... Cela dit, moi quand je parle d'antécédent en matière judiciaire, c'est quand l'accusé a été reconnu coupable par un juge élu par le peuple. Or ici, vous me nommez trois preuves contre messire Celte mais ces trois dossiers n'ont, à ma connaissance, jamais été entendus en audience. Ce que je peux personnellement vous témoigner, car en ce temps, messire Celte lui-même s'attendait de devoir subir un procès et m'avait demander de le représenter... Ce que je n'avais pu faire puisque ces causes n'ont pas été lancé en procès. Bon encore là, tout est dans l'interprétation que l'on fait d'antécédent.

Citation :
On n'ajoute pas le cas en cours et les tentatives, forcément. Mais dans le CV de l'accusé, on pourra dire qu'il est actuellement en procès pour Fraude Fiscale, qu'il a tenté de détrousser un aumônier, en la personne de Penthagruel et qu'il a fait les poches d'une jeune enfant sur les routes du Comtat. Et cela en moins d'un mois... Ceci ne figurera pas lors du procès, bien entendu. Je vous tiens juste au courant.

On peut toujours en ajouter à un CV lorsqu'on cherche à le garnir au maximum. On peut en ajouter à charge et à décharger.. Vous savez, je vais m'ouvrir un peu à vous mon ami, en vous racontant comment j'ai connu le sieur Celte, et peut-être je réussirai à vous faire ajouter quelques points à décharge. Il y a quelques années de cela, un groupe venant de Bretagne est arrivé à Albi et a pris d'assaut la mairie, blessant et tuant plusieurs braves défenseurs de ce comté, d'honnête citoyen. À la suite de cette prise de mairie, un homme parmi tant d'autres à décidé de mener les braves citoyens aux combats contre ce groupe de brigands, cette homme dont je fis alors la connaissance en combattant à ses côtés du nom de Celte. Nous avons ensemble les albigeois réussi à chasser ces malfrats de notre mairie et Celte a vaqué le poste de maire quelques jours le temps de laisser sa place au très honorable Marc_Aurèle. Ensuite, j'ai connu cet homme jovial qui contrairement à ce que vous voulez laisser entendre n'a rien du vil brigand toulousain. Mais bon, comme vous le dites si bien, ça dépend de quel côté de la barrière l'on se retrouve.. Je ferais sans doute la même chose...

Pour la lice, je suis entièrement d'accord avec toi! Que le perdant pourrait porter plainte.. Techniquement je suis en accord, mais laissons donc le soin aux justiciers des armes de régler leur compte honnêtement en combattant homme à homme. En engageant le combat, les deux savent bien qu'il devra y avoir un perdant.

Citation :
A l'heure actuelle, nos lois ne permettent pas de se "faire justice". Aussi, un combat en lice, aussi honorable soit-il, ou encore une vengeance armée contre un malfrat, n'est pas se faire justice. La tradition veut qu'une armée comtale aille châtier l'ennemi et le coquin sur les routes. Afin que nous deux, puissions débattre sur l'interprétation de la loi, en toute tranquillité. Quand tout se passe bien, le coquin est pendu et orne les arbres à l'entrée du Comtat. Quand c'est l'inverse, comme pour ce cas précis, on fait appel à la Justice.

Je suis d'accord avec vous, nos lois ne permettent pas de se "faire justice".

Que la tradition veut qu'une armée comtale aille châtier l'ennemi, je suis totalement d'accord et c'est son rôle premier. Par contre, le «coquin» sur les routes, tu vois.. J'ai un peu de difficulté avec ça et avec la vision que la justice Toulousaine a dans ces cas précis. J'ai déjà défendu un brigand qui a été blessé mortellement aussi par l'armée. Je sais donc que c'est fort possiblement une tradition comtale. Le fait que le même brigand à qui c'est arrivé, ait été accusé et condamné après s'être eu fait comme dans le cas échéants, on va dire «blessé mortellement» et cueillit justement dans un arbre, me laisse très perplexe sur la réalité que vous avancez de la justice... Et faudra pas mélanger «tradition» et «comme pour ce cas précis, on fait appel à la Justice».. On débat sur une première et non pas sur une tradition.

Citation :
Pour ce qui est des termes "engager", "bondir". Je vois où vous voulez en venir. Si le Capitaine Iurek a engagé le combat, Celte est une innocente victime. Si ce dernier a bondit sur le Capitaine Iurek, ce dernier a été pris au dépourvu. Et cela fait passer, l'accusé Celte pour l'agresseur.

Je dirais que c'est la constatation d'une incohérence assez évidente entre les faits reprochés dans l'acte d'accusation et le témoignage de messire Iurek qui m'amène à un questionnement. Et je dirais même, au vu de la complexité de tout ce dossier, il m'aurait paru bien que le procès se déroule en place publique. Mais puisque les témoignages sont commencés aux sièges du tribunal on poursuivra là, d'ailleurs je n'attends pas la demande de sieur Celte d'avoir un procès en place publique. Mais en effet, au vu du dépôt de plainte et du témoignage de Iurek, j'en déduis que Celte est une victime dans cette histoire.

Je répondrai donc par le fait même à ceci:

Citation :
Mais cessez de faire passer l'accusé Celte pour une innocente victime. Ou alors, allez donc soutenir le regard de cette pauvre enfant de 5 ans, qui fut sa dernière proie en date.

Bon, au risque de me répéter, je ne souhaite pas ouvrir un débat là maintenant sur le rackette de cette enfant. Si débat il y a un jour ce sera au tribunal. On a tous l'habitude des dossiers de brigandage donc on risque de pas débattre aussi longtemps sur les interprétations de lois. Et par le fait même, je vais être honnête avec vous. Durant ma carrière, 95% des causes que j'ai plaidé portait sur des affaires de brigandages. Parfois, j'ai défendu des accusés qui n'auraient pas du être condamner mais qui l'ont été... Et par le fait contraire, fait relaxé des brigands donc pour moi la culpabilité ne faisait aucun doute. Parfois, c'est triste de voir la réaction de ces victimes quand ils entendent le juge prononcer une relaxe. Mais avec le temps, j'ai appris à me déconnecter des sentiments et émotions des victimes. Ça peut paraître terrible dit comme ça, mais de mon côté de la barrière, on a pas le choix.. si non, on est pas fait pour ce travail. Allant même jusqu'à attaquer à bon nombre de reprises la crédibilités des victimes.. Ce qui risque également de se produire si la cause de cette enfant de 5 ans est porté devant le tribunal. Mais si tu veux savoir, je classe l'accusé Celte dans la catégorie de ceux qui ne méritent pas d'être condamner... L'affaire dont il est question présentement n'aurait à mon sens à moi pas dû être devant les tribunaux.

Bon, assez parler pour ma part, j'attends une réponse de l'accusé et j'envoie ma plaidoirie ensuite.. On poursuivra donc le débat au tribunal...

Et mercii encore de t'être présenter ici! J'apprécie beaucoup!

Même si je ne suis pas totalement en accord avec votre interprétation de ce qu'est la trahison, chacun de notre côté, avons une interprétation pour le cas qui nous préoccupe tout aussi respectable et ce sera au juge de trancher.

[Et plus personnellement, je te souhaite un bon procès avec de bons réquisitoires, ce qui ne m'étonnerait pas trop de toi dans ce que je pourrais qualifier de procès des plus intéressants comme ils ne s'en ai pas fait beaucoup au cours des dernières mois voir même plus!]

(IRL: désolé si certains passages ne sont pas très clair, il commence à se faire tard par chez moi et je compose depuis bien trop longtemps aujourd'hui... Je n'ai malheureusement pas pris le temps de me relire... J'éclaircirai, si besoin il y a, certains points jusque je serai plus reposé..)
Revenir en haut Aller en bas
Devil

avatar

Nombre de messages : 695
Localisation : Castelnou d'Arry, Tolosa
Date d'inscription : 04/10/2010

MessageSujet: Re: [IG] Affaire Celte   Mer 09 Fév 2011, 17:34

Est-ce que votre client va-t-il s'exprimer ou non ? Je pose la question, au cas où.... (Pour savoir, si le jd fait le RP ou si le jd du juge avance le procès. Wink)

Sinon, nous connaissons quelques petits problèmes avec notre Juge. Nous allons en nommer un nouveau, d'ici peu.

Revenir en haut Aller en bas
Richmartel

avatar

Nombre de messages : 83
Localisation : Albi
Date d'inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: [IG] Affaire Celte   Jeu 10 Fév 2011, 00:29

Je vais regarder ça avec lui... Si il souhaite s'exprimer ou non... Je vais voir s'il est de retour de son voyage... Si vendredi, pas de nouvelles ou il n'a rien fait, je reviendrai pour vous dire d'avancer.

Techniquement parlant la plaidoirie est fait depuis trois jours..! Restes à voir si Celte veut témoigner ou non. Pour ma part, je lui laisse le choix.. De toute façon, je doute qu'il réfute le fait qu'il y ait eu combat entre Iurek et lui, et je voudrais pas retarder les institutions. À moins que vous (l'accusation) voulez entendre son témoignage.

Ok pas de problèmes pour le juge...
Revenir en haut Aller en bas
Devil

avatar

Nombre de messages : 695
Localisation : Castelnou d'Arry, Tolosa
Date d'inscription : 04/10/2010

MessageSujet: Re: [IG] Affaire Celte   Jeu 10 Fév 2011, 01:34

Non, votre plaidoirie est amplement suffisante pour le défendre sur dix générations !

*sourit*


Donc, il n'est pas nécessaire qu'il s'exprime. Après, s'il désire le faire, libre à lui. C'est juste pour savoir et faire avancer la procédure, si besoin.

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Richmartel

avatar

Nombre de messages : 83
Localisation : Albi
Date d'inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: [IG] Affaire Celte   Sam 12 Fév 2011, 00:34

Aussitôt que le nouveau juge sera entré en fonction, il pourra passer à votre réquisitoire..

*sourit*

Au fait, la nomination est pour bientôt?
Revenir en haut Aller en bas
Devil

avatar

Nombre de messages : 695
Localisation : Castelnou d'Arry, Tolosa
Date d'inscription : 04/10/2010

MessageSujet: Re: [IG] Affaire Celte   Sam 12 Fév 2011, 14:35

Euh....On cherche, on cherche.

Reste à trouver...
Revenir en haut Aller en bas
Richmartel

avatar

Nombre de messages : 83
Localisation : Albi
Date d'inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: [IG] Affaire Celte   Dim 20 Fév 2011, 06:30

Bon, alors vous avez trouvé? ( Laughing )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [IG] Affaire Celte   

Revenir en haut Aller en bas
 
[IG] Affaire Celte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pw1 affaire 5.
» ECHANGE !!! OU VEND !!! UNE AFFAIRE !!!
» Meilleure affaire
» une affaire... à suivre ;)
» Altercation entre la Garde et les sentinelles [affaire à suivre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Castèl Narbonés - Château Narbonnais :: Torre Bertran Nautayre - Tour Bertrand Nautayre :: Barrancon Tolosan - Le Barreau Toulousain :: Salle des Pas perdus-
Sauter vers: