AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Le Languedoc déclare la guerre au Rouergue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [RP] Le Languedoc déclare la guerre au Rouergue   Mar 08 Sep 2009, 22:56

Le messager du Languedoc galopait à toute vitesse sur la longue avenue de la capitale toulousaine. Les habitations semblaient défiler devant lui comme une procession de spectres, et les arbres fleuris projetés leurs ombres à travers la route. Devant un poteau blanc, sa jument fit un écart et faillit le désarçonner. Il la cingla d'un coup de cravache en pleine encolure. Elle partit dans la noire comme une flèche. Les pierres volaient sous ses sabots. Il atteignit enfin la place publique. Il sauta de selle et jeta les rênes. Il hésita quelque peu, se sentant à deux doigts d'une annonce d'où dépendait le futur du Languedoc. C'est sur l'estrade publique qu'il clama :

Citation :
Au nom du XXIIème Comte du Languedoc, Sa Grandeur, Bbred de Lortz, Vicomte de Pezenas

Par la grâce du Très Haut, Nous, Lakhdar_Shaggash, Porte-Parole du présent Conseil,

A tous qui, la présente annonce liront ou ouïront, faisons savoir,

Que le conseil comtal du Languedoc a appris ce matin avec effroi les tentatives de l’armée dites "Armée du Lion" dirigée par Lordmick d’user de violence pour attenter à l’intégrité du Languedoc. Ces exactions ont été commises sans que menaces aucunes ne soient proférés par le Languedoc, et alors que nos deux comtés se trouvaient en pourparlers de paix.

Que notre armée stationnée à Lodève, et les soldats mobilisés ont reçu l’ordre de ne pas riposté afin ne pas aviver les tensions - preuve supplémentaire de la bonne volonté du Languedoc - tandis que l’armée Rouerguate enlevait par les violences les plus odieuses, et quelquefois par les plus lâches artifices, les habitants de Lodève.

C’est dans une vue si salutaire que le Languedoc n’a d’abord opposé aux procédés injurieux du Rouergue, que la conduite la plus modérée.

Tandis qu’on traitait avec la plus grande dureté dans les terres rouergates, les soldats languedociens, et qu’on franchissait à leur égard, les bornes que la loi naturelle et l’humanité ont prescrites aux droits mêmes les plus rigoureux de la guerre,

Tandis que le conseil du Languedoc réclamait la libération desdits soldats, et la renonciation pure et simple à toute procédure judiciaire,

Tandis que le conseil du Rouergue s’épuisait dans l’art de l’intrigue et se jouait des apitoiements dans le but de soulever les autres Puissances contre le Languedoc,

Tandis que le conseil languedocien s’évertuait à convaincre le Rouergue, qu’aucune nation du Royaume de France ne peut se construire sereinement et honorablement avec le patrimoine bassement dérobés à son voisin,

Tandis que le conseil languedocien exigeait le désaveux du contrat officiel liant le Rouergue et le groupuscule Grocom, et dont les membres, reconnu à de nombreuses reprises comme les principaux responsables du pillage du Languedoc, ne cessent de s’immiscer dans les institutions rouergates et de les pervertir.

Moyens justes et décents avaient été fournis pour qu’enfin le Rouergue se résolve à emprunter le chemin de la sagesse, cesse d’utiliser les biens du pillage du Languedoc pour en faire profiter ses intérêts propres, et désavoue les excès scandaleux auxquels le groupuscule ne cessent de s’adonner. Et non point se contentant de ne pas satisfaire les requêtes que Languedoc était en droit d’attendre, le Rouergue décide aujourd’hui de prendre les armes, et de reproduire l’infâme vilenie de la GROCOM, alors même que le Languedoc, avait accepté, sous conditions préliminaires, d’entrer en négociation et de se prêter à une conciliation amiable sur les différends qui concernent nos deux comtés, sous tutelle de l’archevêché de Bordeaux et la bienveillance de Dieu.

Telle a été la conduite des deux Nations. Le contraste frappant de leurs procédés doit convaincre toutes les provinces des vues de jalousie, d’ambition et de cupidité qui anime l’une, et des principes d’honneur, de justice et de modération sur lesquels l’autre se conduit.

Ce que le Languedoc se doit à lui-même, et ce qu’il doit à son peuple, l’a enfin obligé a repousser la force par la force. Mais fidèle à ses sentiments naturels de justice et de modération, le Languedoc ne dirigera ses opérations militaires que contre le Rouergue son agresseur.

Le conseil considère l’intrusion des troupes rouergates en terre languedocienne, et le poutrage de nos hommes comme une rupture des négociations de paix. Il serait inutile d’entrer d'avantage dans un détail plus étendu des motifs qui ont forcé le Languedoc à brandir l’épée devant tant d’offense, obligeant aujourd’hui le Languedoc à déclarer la guerre au Rouergue, comme elle la lui déclare.

En agissant par ses principes honnête, et sa digne résolution, le Languedoc est assurée de trouver dans la justice de sa cause, dans la valeur de ses troupes, dans l’amour de son peuple les ressources qui la mèneront à la victoire.

Le conseil a dès à présent révoqué et révoque toutes permissions, et sommes tout être, se reconnaissant de citoyenneté rouergate, à retourner sur leur terre. Il annule de même tout traité avec ledit comté. C’est donc dès à présent que le Comte du Languedoc enjoint à tous les habitants à se mobiliser, et promet pain et richesse à tous les habitants qui prendront les armes au coté de nos valeureux guerriers.

A travers tous le Royaume de France, le Languedoc en appel à tous ces alliés, et à tous ceux qui portent la justice dans leur cœur, que soutiens et renfort armé soit dûment envoyé afin que soit châtier ceux qui ont de trop nombreux fois blessé notre Comté. Nous demandons également la bénédiction de Sa Majesté Levan III de Normandie, afin qu’il nous accorde la faveur de son soutiens pour que jamais son fidèle vassale occitan ne tombe, et avec lui, les très justes et nobles préceptes aristotéliciens dont ils sont de fervent défenseur.

Qu'aucun ne puisse enfreindre la page de notre concession, ou aller à son encontre par une audace téméraire

Sa grandeur Bbred de Lortz, Vicomte de Pezenas a ratifié,
Lakhdar Shaggash, Porte-Parole, a proposé, écrit et affiché

Fait à Montpelhier, le 6ieme jour des Ides du mois de Septembre 1457. [8 septembre]

Occitania per totjorn !

De nombreux autres papier accompagnés cette annonce. Il s'empressa de les adresser au comte de Toulouse.
Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Le Languedoc déclare la guerre au Rouergue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je vous déclare la guerre moi aussi
» Je vous déclare la guerre
» Bel Air déclare la guerre à We Are One
» Renaud de Châtion déclare la guerre à Shamila.
» Gagner la guerre (Jean-Philippe Jaworski)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Castèl Narbonés - Château Narbonnais :: Pont Levadís - Pont Levis :: L'Èrsa - La Herse-
Sauter vers: