AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Crustacéenne réponse à la levée de Ban du 16 juillet 1457

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vanyel

avatar

Nombre de messages : 2152
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Crustacéenne réponse à la levée de Ban du 16 juillet 1457   Ven 17 Juil 2009, 20:00

Elle était occupée par son mariage, et la lettre du « populaire » Ryan qui pensait à sonner les nobles fut accueillie avec fraicheur et une franche contrariété.
Allez en Toulouse alors que c’était ses noces ? Pour une raison même pas claire si ce n’est que le sieur semblait nerveux ? Il arrive des fois ou même Vanyel n’est pas encline à se faire prendre pour une poire. Missive fut rédigée à l’adresse du sieur et la béarnaise chargea femme de son domaine en toulousain d’aller la remettre au château.
La pauvre sentait bien que quelque chose n’allait pas en recevant la lettre. Aussi quand elle arriva devant les grilles du château, elle se débarrassa du mot en le donnant à un garde qui lui saurait bien où trouver Ryan Kamps.


Citation :
De Vanyel de Prume, Vicomtesse d'Agde & de Villemur, Baronne de Lunel
A Ryan Kamps, régent toulousain

Paix et salutation,

Par la présente, nous, Vanyel de Prume, accusons réception du courrier envoyé annonçant levée du ban toulousain par vous, Ryan Kamps.

N'avons pas besoin d'évoquer le fait que la reconnaissance de votre allégeance à notre bon Roy de France Levan III est en suspens, et que par conséquent le privilège de recourir aux membres de la noblesse toulousaine de cette façon ne vous est pas acquis.

Constatons toutefois avec perplexité la légèreté avec laquelle vous faites appel aux membres - par ailleurs si souvent décriés - de la dite noblesse, en invoquant une menace pas même définie car pour reprendre vos termes celle-ci est « indistincte ».
Danger et menaces sont choses planant en permanence sur toute province. Si nul danger n'existait, il n'y aurait nul besoin d'une armée régulière, première ligne de défense avant d'avoir recours à la mesure extrême consistant à lever le ban et ainsi faire appel aux nobles, dernier rempart défensif.

Attendons des autorités compétentes qu'elles remplissent leur office d'enquête et soient en mesure de confirmer l'existence d'une menace réelle envers l'intégrité du comté de Toulouse, d'amplitude inhabituellement élevée justifiant considérer que les valeureux membres de la COCT ne sont pas à même d'assurer seuls la sécurité du comté, et non bruits ou rumeurs qui tendraient à alimenter paranoïa et panique.

Portons à toute fin utile à votre connaissance le fait que nous ne résidons non en terres toulousaines, mais à Mauléon en Béarn.

Puisse Aristote avoir le comté en sa sainte garde.
Cordialement

Vanyel de Prume

Faict à Mauléon le dix-septième jour du mois de Juillet de l'an de Pâques mil quatre cent cinquante sept.
Revenir en haut Aller en bas
 
Crustacéenne réponse à la levée de Ban du 16 juillet 1457
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La compagnie Gilnéenne.
» LBP2 : Contenu de l'édition collector européenne dévoilé !
» Edition collector européenne confirmée
» Débutant, en quête de réponse baveuse.
» Le Mira Bowl à la convention Peupléenne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Castèl Narbonés - Château Narbonnais :: Pont Levadís - Pont Levis :: L'Èrsa - La Herse-
Sauter vers: