AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 auprès de la fontaine des Comtes de Toulouse...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Ladypassion

avatar

Nombre de messages : 3102
Localisation : sans terre ni attache
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: auprès de la fontaine des Comtes de Toulouse...   Jeu 27 Nov 2008, 00:31

Lady, qui se sentait de moins en moins à l'aise, qui se demandait ce qu'elle faisait là, observait tout cela comme à travers le brouillard. Son corps était peut-être encore là, mais plus son esprit. Corps qui se mit en mouvement sans qu'elle s'en rende vraiment compte au prime abord.

Puis elle remarqua que le brouhaha diminuait,et elle émergea de son brouillard. Elle était à la sortie du jardin, la cérémonie était derrière elle. Elle se demandait pourquoi elle était venue finalement.. invitée par une personne qui ne répond même pas quand elle lui dit bonjour et qui l'ignore.... Elle esquissa un sourire qui en disait long.. laissant les nobliots entre eux...
Revenir en haut Aller en bas
BaronSengir

avatar

Nombre de messages : 669
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: auprès de la fontaine des Comtes de Toulouse...   Jeu 27 Nov 2008, 02:03

Eh bien, eh bien, voilà que Sara devenait dame Sara! Et de Patafrug et plein d'autres choses que le blond n'avait pas retenu. Il sourit à l'embarras que la nouvelle noble montrait. Ce n'était pas la mort après tout. Il songeait que tout le monde se faisait anoblir dans son entourage... Qui sait, peut-estre son prénom serait un jour lointain autre chose que la consolation d'un père nostalgique des temps passés. Il secoua la teste. Vanité que de penser à tout cela. Il se concentra à nouveau sur la suite des événements.
Revenir en haut Aller en bas
kalimalice

avatar

Nombre de messages : 699
Localisation : Castelnaudary
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: auprès de la fontaine des Comtes de Toulouse...   Jeu 27 Nov 2008, 17:57

Kali avait vu arrivé tout plein de gens en même temps Sarah ,Ethan et bien d’autres mais n’avait pas eut le temps de les saluer .Restant auprès de Ben .et écouta attentivement Natale faire son annonce .Il appelai dame Sarah ,voila qu’elle était à l’honneur la cachotière ne lui avait rien fait savoir ,pourtant depuis son départ elle avait garder contact avec elle .

Le monde se presser de plus en plus dans le jardin, kali revoyait tous ceux qu’elle avait connu le temps de son passage en Toulouse

Elle se demandait si Castelreng serait la, pour l’instant elle ne l’avait pas vu elle aurait aimé saluer cet ami dont elle gardait un souvenir qui ne quitterais jamais sa mémoire.

Travaillait avec lui fut la plus enrichissante des choses qu’elle est fait dans ce comté .Mais apparemment il préférait rester en dehors de tout cela oubliant amis et famille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: auprès de la fontaine des Comtes de Toulouse...   Jeu 27 Nov 2008, 18:48

Myrtillia se souvenait de son propre annoblissement et pensait a celui qui aurait bientot lieu... Lady qui navigait avec grace se retrouva bientot pret d'elle, en retrait de tout cela, la mine attristée. Elle la regarda et lui sourit sans en rajouter.

Ca traine toujours en longueur ce genre de cérémonie.

Elle lui tendit un verre, affiche un beau sourire, ca te convaincra peut etre que tout va bien.

Un dernier clin d'oeil, et elle se reconsentra sur la cérémonie.
Revenir en haut Aller en bas
mimeline

avatar

Nombre de messages : 131
Localisation : Vendôme
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: auprès de la fontaine des Comtes de Toulouse...   Jeu 27 Nov 2008, 19:22

Alors qu'elle avançait doucement vers Cast, son éternel sourire apparut sur son visage. Le voyant s'immobilisé, elle franchit les quelques pas qui les séparaient. Quand elle arriva au niveau ou les murmures étaient roi, elle ouvrit ses bras et encercla Cast dedans.

Castinou comme je suis heureuse de te voir, ça fait bien longtemps dit moi. J'avoue que tu m'as manquer.


Se reculant pour le laisser respirer, elle le dévisagea sans dire un mots. Ses traits avaient changer, il y avait un je ne sais quoi dans son regard.
Ne pouvant les retenir plus longtemps, des larmes se mirent à couler sur ses joues.


Excuse moi, c'est l'émotion de te revoir.

Elle sortit son petit mouchoir de sa poche, et tapota ses yeux.

Alors comment vas-tu?
Et Bel?
Et tes enfants?
Revenir en haut Aller en bas
castelreng

avatar

Nombre de messages : 1527
Date d'inscription : 23/04/2008

MessageSujet: Re: auprès de la fontaine des Comtes de Toulouse...   Jeu 27 Nov 2008, 19:53

Il colla à Mimeline deux grosses bises le temps qu'il fut prisonnier de ses bras, lui sourit ensuite et lui laissa le temps de se remettre de ses émotions.

ça me fait plaisir aussi de te revoir ma Mimimimi-line, c'est vrai que ça fait longtemps, trop même...

C'est qu'il s'en était passé des choses depuis leur derniers revoir et repensant à tous ça, son visage s'assombrit de nouveau. Il sortit de sa poche un certain sachet qu'il ouvrit pour piocher dedans, le présanta à Mimeline tout en lui chuchotant les nouvelles de Bel et des enfants. Un instant il avait oublié pourquoi il se trouvait là. Il s'abstint cependant de lui conter la chamaille qui le séparait de Sara, et machouillant sa menthe il reporta de nouveau son attention sur la cérémonie.

Tu crois qu'il y en a pour encore longtemps? J'pense qu'il vaut mieux que je m'éclipse avant d'être trop vu...

En effet, son incognito se consumait d'instant en instant, déja Xanax venait de passer, le saluant discretement, sous peu, il serait vu par d'autre et certainement par sara et là......


Dernière édition par castelreng le Ven 28 Nov 2008, 10:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
garriguette

avatar

Nombre de messages : 75
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: auprès de la fontaine des Comtes de Toulouse...   Jeu 27 Nov 2008, 23:12

Garriguette arriva fort tard au château mais le choix de la tenue adéquate pour une si prestigieuse cérémonie lui avait pris pratiquement plus de temps que le trajet dans la cariole bringuebalante que lui avait prêtée son ami Freg. Elle avait les muscles des bras endurcis par la douleur et n'osait imaginer l'état de ses parties basses tant la route les avaient maltraitées.

Lorsqu'elle arriva au château, elle hésita un peu à la vue des attelages ruttilants et autres destriers longuement brossés et superbement parés pour l'occasion. Cependant, elle avait promis à son amie d'assister à cette cérémonie et Garri n'avait qu'une parole...Elle confia sa cariole à un jeune garçon qui ne put réprimer un sourire en lui prenant les brides des mains, se dirigea vers un bassin afin de rafraichir un peu ses mains et son visage, arrangea un peu ses cheveux et sa robe chiffonnée et se décida à entrer. Quand elle vit le dédale de couloirs, elle ne put s'empêcher de penser que c'était fichu et qu'elle n'arriverait jamais à temps, lorsqu'une charmante dame se proposa, devant son air perplexe, de l'accompagner dans les jardins où se tenait, lui avait elle dit, la dite-cérémonie. Une fois dans les jardins, Garri aperçut certains de ses amis albigeois ce qui eut pour effet de la mettre en joie.

Elle s'approcha de Castel qui discutait avec Mime et, se tenant derrière lui, mit ses mains sur ses yeux en disant:

Coucou!! Qui est là ?? Surprise!!
Revenir en haut Aller en bas
cricri de lazenay

avatar

Nombre de messages : 6398
Localisation : Dans les bras de son Mamour
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: auprès de la fontaine des Comtes de Toulouse...   Ven 28 Nov 2008, 00:20

Elle avait reçu un message de Sarah au domaine
Citation :
mets ta plus belle robe et vient assister à ma pendaison dans les jardins du château.

Cricri inquiète fit préparer le coche et lui fit prendre la direction des jardins du Chateau.

Lorsqu'elle arriva, beaucoup de monde était là , elle fit un signe aux uns et aux autres, vit sa soeur prés de Cast, elle la rejoignit se faisant discrète et surtout voulant savoir ce qu'il se passait.

Bonjour ma belle,elle embrassa Mime, Cast comment vas tu ? que ce passe ..... elle n'eut pas le temps de finir sa question qu'elle vit Sara se présenter devant l'hérault, elle comprit ce qui se tramait, pour s'être trouvée dans la même situation, voilà ce que voulait dire pendaison
Sara allait être annoblie, elle eut un sourire puis regarda Cast lui murmura

elle sera heureuse de te savoir ici, j'en suis sûre !!!

Elle était arrivée un peu en retard, mais n'avait rien manqué de la cérémonie,elle irait féliciter Sara plus tard, elle verrait le bébé en même temps.

Elle sursauta
Citation :
Coucou!! Qui est là ?? Surprise!!

elle se retourna et vit Garri derrière Cast lui mettant les mains sur les yeux
elle sourit de la situation ...

Elle se concentra à nouveau sur la cérémonie, cérémonie qui lui rappelait de bons souvenirs qu'elle avait vécus dans le berry.
Ses pensées s'envolèrent quelques instants là bas ...........

_________________
Revenir en haut Aller en bas
mimeline

avatar

Nombre de messages : 131
Localisation : Vendôme
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: auprès de la fontaine des Comtes de Toulouse...   Ven 28 Nov 2008, 00:50

Cast n'eut pas le temps de finir sa phrase, que sa sœur Cricri, ainsi que Garri arrivèrent. Pour une discrétion, elle avait connue mieux Wink .
Après avoir fait la bise aux filles, elle se retourna vers Cast.


Heu... file avant que quelqu'un d'autre arrive. Je te couvre au besoin.
Embrasse Bel pour moi.


Elle fit un bisou sur la joue de Cast et en profita pour lui piquer une feuille de menthe dans le petit sachet qu'elle lui avait offert il y a quelques temps déjà. Un sourire se forma de nouveau sur ses lèvres, et elle lui fit un clin d'œil.


Allez file, et donne moi de tes nouvelles hein?!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: auprès de la fontaine des Comtes de Toulouse...   Ven 28 Nov 2008, 00:56

Sindbad assista à la cérémonie, un sourire au coin des lèvres.

Saradhinatra du Mas Blanc de Palafrugell, Dame de Lescure d'Albigeois. Voilà ce qu'elle appelait une repentance.

Ou était-ce un numéro de cabotin dont la belle avait le secret, pour faire rappliquer dare-dare tous ses amis ?

En tout cas, il se sentait heureux d'être là en présence de tous ces gens, dont il ne connaissait pas la moitié. Sauf Ethan. Et puis Kalimalice qui semblait remise de l'incident qui l'avait laissé pour morte entre Cahors et Sarlat. Et puis Alzarus, bien sûr, souvenir du temps où il était encore diplomate guyennois. Finalement, il connaissait un peu de monde quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Saradhinatra

avatar

Nombre de messages : 1591
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: auprès de la fontaine des Comtes de Toulouse...   Ven 28 Nov 2008, 02:43

Le hérault, elle supposait que c'était lui, lui fit signe de s'approcher. Elle s'avança gauchement, extrêmement gênée d'être le point de mire de tout ce monde.
Maintenant elle ne pouvait plus reculer. Du coin de l'oeil, elle rechercha dans l'assemblée un soutien. Elle reconnut la chevelure blonde de son capitan de soule, le visage souriant de Mimeline et celui maternel de Cricri, le port altier de Russo, l'allure bourgeoise de son Excellence Alzarus, et ... elle esquissa un sourire : Cebyss, toujours élégante, était là, elle avait fait le déplacement. Qui d'autre était là ? Il y avait la silhouette athlétique de son parrain, Sindbad, Alchie, sa nièce tout fine et menue et ... Son coeur manqua un battement : Cast était là aussi ! Il était donc venu !
Sa famille au grand complet était là. Malgré tout ce qu'ils ont traversé, elle est là !
C'est avec un visage souriant qu'elle écouta le discours de Ben, l'ancien Coms. Son sourire se figea quand elle comprit la teneur. Y'a-t-il une quelconque trappe pour qu'elle puisse s'y cacher ?
Elle ne serait jamais habituée, non, elle en était quasi sure. Son dévouement et ses valeurs, elle les tenait de sa famille et de ses amis. C'était plutôt à eux que revenaient ces compliments, eux qui ont fait ce qu'elle était devenue, la conseillant, la soutenant et l'aidant depuis qu'elle les connaissait.

Elle sortit de ses pensées quand elle sentit quelque chose sur la tête. Elle tenta d'apercevoir ce que Ben lui mettait comme couvre-chef. Mais n'arrivant qu'à loucher un peu plus, elle abandonna, elle verrait bien plus tard. Un silence se fit, elle regarda Ben et le Hérault. Elle sentit ses cheveux se dressait sur la tête ... non, ce n'est pas ce à quoi elle pensait, n'est-ce pas ? Il manquait plus que cela. Devant le regard insistant du blondinet, elle baissa la tête en signe de receuillement. Des idées, vite !!! Ne paniques pas ! Penses à Roger et à Elisa ! A cet instant, l'image de ses deux anges s'imposa dans son esprit et la calma aussitôt. Elle savait ce qu'elle devait dire.
Elle releva la tête et c'est d'une voix qui petit à petit s'affirma :


Messer, Vous m'en voyez honorée et reconnaissante de cette marque de confiance.
J'accepte sans contrainte, ni réserve, ce lien qui me lie désormais au Comté de Toulouse.


Elle se retourna ensuite vers l'assemblée, plongea dans une profonde révérence et déclara :

Moi, Saradhinatra du Mas Blanc de Palafrugell, Donà de Lescure d'Albigès, je jure icelieu de toujours faire honneur à la terre qui m'a accueilli, moi et les miens, de la servir sans faillir et de la défendre au péril de ma vie.
Seule la mort viendra me délivrer de cette promesse.


Elle se releva, les joues rosies et les yeux brillants par la ferveur de son serment. Elle regarda le héraut attendant la suite. Elle espérait pouvoir se retirer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: auprès de la fontaine des Comtes de Toulouse...   Ven 28 Nov 2008, 13:45

Tontonet !
Ca voulait dire quoi ça ?
Avait-il un lien de parenté avec ce … cet … cette … enfant … emmitouflée dans une couverture ?
Ethan regarda Roger, puis l’enfant … puis Sara … c’était donc leur petite … et comme de bien entendu, on ne l’en avait pas averti de cela !


Elisa ... Hum … au moins elle n’aurait pas à subir de moqueries sur son prénom … et comme le disait Roger, elle sera de noble lignée, on lui devra donc le respect.
Il n’avait toujours prononcé aucune parole, et sentait bien que cela perturbait Roger.
Il n’était pas responsable de toute cette mascarade, le beau-frère, mais bon, on ne passait pas non plus de l’envie de meurtre à celle de la plaisanterie en claquant des doigts !
Et cette enfant, on ne pouvait pas la tenir pour responsable de l’infantilité de sa mère … espérons seulement que la génétique aura fait le nécessaire pour que seul le physique lui soit héréditaire, parce que question caractère …

Ethan émit un léger soupire, puis regardant Roger, il lui dit à mi-voix :

Je suis toujours de ce monde Roger, donc je vais.

Mais en fait il n’allait pas aussi bien que son état physique pouvait le laisser supposer. L’escorte l’épuisait petit à petit. Les imbéciles, les prétentieux et tous ceux qui pensaient avoir la science infuse venaient au quotidien perturber l’organisation. Chacun y allait de ses remarques désobligeantes, de ses oublis de suivre, de ses demandes d’intégration au pied levé. Sans oublier ceux qui ne savaient se tenir et qui montraient une image indigne des Ordres Royaux. Et depuis quelques temps, des groupuscules tentaient de s’en prendre à la Cour et au Roy. Il fallait accroître les mesures de sécurité, et veiller à prévenir toute tentative préjudiciable. Vérifier les rapports des douanes, se tenir informé des problématiques des Duchés ou Comtés qu’ils devaient traverser. Voilà de quoi était fait son quotidien et ce qui faisait qu’il fatiguait de plus en plus.

Et quand pour couronner le tout il recevait le genre de missive qui l’avait amenée en ces lieux, on pouvait comprendre que sa patience avait atteint des limites qu’il ne fallait pas oser dépasser.
La cérémonie semblait toucher à sa fin. La « blonde » avait baragouiné un truc auquel il n’avait prêté aucune attention.
Il remarqua qu’elle portait désormais une couronne ! Ca lui allait comme …
Il préféra cesser là son exercice de comparaison qui l’aurait sans doute amené à devenir désagréable.

Il se secoua intérieurement, et se força à penser à autre chose. Il allait lui falloir faire preuve d’un peu de cordialité avec toutes les personnes présentes. Elles n’avaient nul besoin de supporter sa colère à cause de l’éternelle espièglerie de Sara. De toute façon, il ne resterait plus longtemps ici, le temps de saluer courtoisement chacun de ceux qui le voudraient, et il reprendrait immédiatement la route. Le Roy ne pouvait plus attendre !

Et toi Roger, heureux ?
Revenir en haut Aller en bas
Natale

avatar

Nombre de messages : 2249
Localisation : Il est passé par ici, il repassera par là !
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: auprès de la fontaine des Comtes de Toulouse...   Ven 28 Nov 2008, 16:18

Petit sourire en coin du Héraut, ce dernier prit bien soin de garder le blondinette à ses côtés...

Passez les échanges, il se retourna alors en direction de Ben et lui sourit.
La cérémonie suivait son cours, il allait désormais octroyer au nom de la Hérauderie Royale, son fief de retraite au Deuxième Comte de Toulouse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: auprès de la fontaine des Comtes de Toulouse...   Ven 28 Nov 2008, 16:38

Au milieu de tout ce beau monde qu'elle connait pourtant

La tante qui se voyait gratifier un joli fief toulousain, arborre à présent le somptueux blason, la couronne surplombant sa belle crinière blonde. Ils ont du céder enfin de compte à l'éternelle râleuse, mais après tout ce temp,s Alchie savait que ce n'était sans bien-fondé, sa tante savait était consciente de chaque fait de sa vie, et avancer à tatons n'étais pas de ses habitudes. Sara articula un bref serment, qui rappela à la jeune femme le sien, quand elle fut admise pour la première fois au Saint Esprit, lequel elle renouvelait avec grande fierté à chaque élévation de rang, lequel, elle servirait tant que la force et le courage sseraint siens.

Mais son regard quitta aussitôt cette scene, scrutant chaque visage, les moindres mimiques, le licorneux et le catalon échangeait on ne sait quels railleries, tout deux penchés vers quelques étoffes roulées, de l'autre coté sa mère adoptive qui ne l'avait encore vu, et...Des chuchotetements qui aiguisèrent ses sens, était ce le feullage des arbres fannés qui se frôlaient? ou le clapotis des gouttelettes d'eau achevant leur prompte chute à la fontaine?
Visage qui se tourne, mirettes qui reconnaissent bien ces personnes, qui s'écarquillent quand elle croisent le visage dissimulé de son autre oncle!

Elle n'avait articulé le moindre mot depuis son arrivée, elle ne s'est avancé ne serait ce que d'un pas quand elle reconnut sa famille plus en avant, un autre membre se trouvait là aussi...Pour son plus grand bonheur? Oui, mais Est ce de même pour toute la famille?

Les derniers évènements, facheux doit-elle reconnaitre, avait précédé le départ d'Ethan, puis celui de Sata et Roger, il n'y eut pas de suite, et aux courroux des frères et soeur nul ne savait y mettre fin, seul le temps et la distance aurait peut être leur impact, mais quel sera l'évolution des choses à présent?

Depuis que Nane lui annonça qu'elle avait une nouvelle famille, deux frères et une soeur, ce qui faisait pour la jeune femme une tante, deux oncles, trois avec l'amoureux de cette dernière, elle les rencontra chacun à part, c'était là, la première fois de les voir tous réunis...Une belle réunion de famille.

Avisant un instant, elle saute vers la direction de Cast qui s'apprêtait tout juste à rebrousser le chemin, saluant nonchalamment les dames qui lui causaient.

Hey toi là-bas...Elle poursuit sur le même ton, mais que fuis tu pardieu! et le bisous de ta niéçounette alors!
Revenir en haut Aller en bas
castelreng

avatar

Nombre de messages : 1527
Date d'inscription : 23/04/2008

MessageSujet: Re: auprès de la fontaine des Comtes de Toulouse...   Ven 28 Nov 2008, 21:22

Filer, prendre la poudre d'escampette avant d'être repéré totalement, c'était bien là son intention ! D'humeur inquiète sur la raison de cette étrange invitation, il était maintenant d'une humeur de chien. De pendaison, il était à regarder sa bourrique de soeur se faire anoblir, elle n'avait souhaité que sa présence, sa famille était donc restée bien sagement à la maison et pour couronner le tout, le buisson derrière lequel il pensait se cacher, n'avait pas était assez large pour le faire.

De Mimeline qui lui conseillait de filer maintenant, arriva Garri qui lui cacha les yeux en clamant un peu haut un " coucou, surprise" qui le rendit presque vert de rage. Là dessus, suivit Cricri... Il lui fallut bien rester courtois, garder un sans blanc de sourire et faire la conversation à ces dames.

Profitant que ces belles soient de nouveau attentives à la suite de la cérémonie, Castel avait fait un pas en arrière espèrant bien fausser compagnie à ce beau monde froufrouteux. Il se pensait qu'elles ne s'apercevraient même pas qu'il était parti et comptait sur la malice de Mimi pour trouver une vague excuse à deux deniers.

Et bien non ! Il devait être écrit qu'il assisterait pleinement à cette cérémonie. Sa nièce venait de l'apercevoir également et se ruait sur lui. Il était désormais totalement repéré. Il ne doutait meme pas que sa fuine de soeur l'ai entrevu elle aussi, la connaissant comme il la connaissait, rien ni personne n'avait pu échapper aux yeux de la blondinette ! Si il advenait qu'ils se croisent tous les deux, il lui faudrait prendre énormément sur lui pour éviter de lui dire le fond de sa pensée sur pas mal de chose, comme sur le simple fait qu'elle ai voulu qu'il vienne seul.

Contraint et forcé, il tenta d'enfuir ses ressentiments au fond de lui, glissa un bras sous celui de sa nièce et lui fit un sourire, enfin ce qui devait ressembler à un sourire.


Fuir les bisous de ma nièce ? Il faudrait que je sois fou ! Trouva t-il à lui répondre en lui tendant la joue. Il tourna ensuite son attention vers la cérémonie qui se poursuivait, Sara avait reçu titre et couronne, le Héraut sans doute charmé ne voulait plus la lacher, un bien pour lui se dit-il quand soudain il vit au loin, discutant avec Roger..... Son frère Ethan ! Une envie folle d'aller jusqu'à lui le pris, mais il ne bougea cependant pas, espèrant que ce dernier le verrait et viendrait à sa rencontre. Il se trouvait trop proche de celle qu'il voulait éviter, de celle dont il n'avait pas envie de gacher la journée. Enfin..... tentait-il de le croire....

Il regarda alors un peu plus attentivement les personnes présentes, sourit intérieurement lorsqu'il vit Kalimalice, vit dans un coin Mymy et Lady, mais ses yeux revenaient entre deux sur son frère et Roger...
Revenir en haut Aller en bas
garriguette

avatar

Nombre de messages : 75
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: auprès de la fontaine des Comtes de Toulouse...   Ven 28 Nov 2008, 21:47

Garri n'était pas sûre que son " Coucou ...surprise" ait été vraiment apprécié par Cast...Il n'avait pas l'air de rire!! elle se tourna donc vers les autres invités pour les saluer lorsqu'elle entendit Sara prononcer son engagement :

Citation :
Moi, Saradhinatra du Mas Blanc de Palafrugell, Donà de Lescure d'Albigès, je jure icelieu de toujours faire honneur à la terre qui m'a accueilli, moi et les miens, de la servir sans faillir et de la défendre au péril de ma vie.
Seule la mort viendra me délivrer de cette promesse.


Elle la regarde...malgrè ses fanfaronnades...elle est émue et cela fait sourire Garri! Sacrée Sara...


Dernière édition par garriguette le Ven 28 Nov 2008, 22:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Natale

avatar

Nombre de messages : 2249
Localisation : Il est passé par ici, il repassera par là !
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: auprès de la fontaine des Comtes de Toulouse...   Ven 28 Nov 2008, 21:53

Parlant avec un fier accent, Tolosa présentât alors ses armes au nouveau Vicomte de Lautrèc.

Il proclama :

Ben-Elazar Kamps, deuxième Coms de Toulouse, permettez moi de vous de remettre les armes de votre fief :
Écartelé aux 1 et 4 de d'azur à la croix vidée cléchée et pommetée d'or aux 2 et 3 de gueules au lion d'or



Vous prenez désormais terres et castels à Lautrèc, place sise entre Castra et Albi.
Mettez la en valeur, faites la prospérer, et que le nom de Lautrèc participe à la grandeur de la Comtat de Toulouse, dès à présent à l’Avenir !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: auprès de la fontaine des Comtes de Toulouse...   Ven 28 Nov 2008, 22:19

Ben était ému de recevoir cette Vicomté quoi qu'on en dise, on ne pouvait rester insensible à l'octroi d'une terre et d'une reconnaissance... elle avait pour lui une importance que nul ne soupçonnait...

Il s'approcha du Héraut Natale dict Toulouse et l'écouta...


Citation :
Ben-Elazar Kamps, deuxième Coms de Toulouse, permettez moi de vous de remettre les armes de votre fief :

Vous prenez désormais terres et castels à Lautrèc, place sise entre Castra et Albi.
Mettez la en valeur, faites la prospérer, et que le nom de Lautrèc participe à la grandeur de la Comtat de Toulouse, dès à présent à l’Avenir !

il répondit:


Moi Ben-Elazar Kamps Vicomte de Lautrèc fait serment de fidélité et d'allégeance au Comté de Toulouse par l'octroi de ces terres, je jure fidélité (obsequium), aide et service armé (auxilium) mais aussi conseil (consilium) au Comté.

Il se tourna ensuite vers les quelques personnes qui avaient bien voulu venir...
Je ne vais pas vous ennuyer longtemps... je vais juste vous lire un poème que j'ai écrit pour vous dire a tous merci...


Citation :
Pour lui, pour vous, il pleut dans mes yeux......


Un matin, un jour en terre sainte
Un décors comme une vie toute peinte
Samuel on t'appela, tu auras cette étoile
Qui partout te suivra posée sur la toile
Ta route en Dauphinois s'arrêta un matin
Dans tes mains la sagesse comme un refrain
Tu as croisé leur chemin les yeux plein d'amour
En sachant que demain serait ton toujours
Tu la choisi pour marraine tel un Mystère
Et Carnil fut le Parrain celui que l'on espère
Tu suivra leur chemin aussi fidèle que ton coeur
Qui battait ce refrain pour éloigner tes peurs
De toi tu donna tout à tous ceux que tu as croisé
Parce que tu ne savais que conjuguer le verbe aimer
Puis ton coeur c'est essoufflé ralentissant ta vie
Je cherche encore pourquoi ce matin d'hivers tu es parti............

De ton âme de ton sang de ton souffle je suis né
Me donner vie est le cadeau que tu m'as laissé
Tes amis à Moi2212 sont venu pour m'épauler
Carnil sa main au baptême m'a donné
Et le Dauphiné j'ai fuis trop de peur sans oubli
Il me fallait pouvoir me construire une vie
Ton ombre dans mes pas sur le chemin m'a guidée
De moi j'ai tout donné mon coeur mon âme pour le comté
De nouveaux amis je me suis fait, ta sagesse parfois
En moi ils ont trouvés, je voulais que tu sois fier de moi
Lady, Excel, Kratos, Lamis, Natale et bien d'autre y on cru
Raphaël l'hospitaliers Arborgne, Kar1 et ceux que je n'ai pas vu
Tous un coin dans mon coeur dans mon âme on trouvés
Grâce à eux à leur force je me suis senti l'âme d'un guerrier
Trop peu j'ai donné trop peu de chemin nous avons fait
Aujourd'hui dans mes yeux il pleut sur le peu que j'ai fait...........

La vie continue... aujourd'hui je reçois une Vicomté
Celle de Lautrèc un honneur pour les mots que tu as aimé
Je l'accepte et à toi mes bras vers le ciel je l'offre Papa
Les larmes coulent sur mes joues tellement je te voudrais là
Je vais continuer mon chemin, pour toi, pour moi et pour eux
Tous ces gens qui au jour le jour on su me rendre heureux
Vers tes terres je vais m'en retourner ici mon chemin va s'arrêter
Trop de haines sortent de certaines âmes je ne comprend pas la méchanceté
Papa pour finir je voudrais te présenter quelqu'un que tu connais
Mon amie mon essentielle celle que assez remercier je ne saurais
Maï rappelle toi vous vous étiez opposés, pas compris, vos yeux
N'ont pas du se croiser sinon vous vous seriez aimé plus qu'un peu
Ma Maï elle est tout ce que je n'ai pas, tous ce que tu aurais voulu me donner
Papa chez toi chez nous elle va nous rejoindre une seigneurie je vais lui donner
Près de la chapelle Samuel Kamps elle ira se promener ton âme sur elle va veiller
Ma Maï... est la seule qui a vraiment su écouter mon coeur pleuré sans jamais juger.....

Je regarde la pluie effacer toutes mes mauvaises nuits
A vous tous, ceux qui en ont envie je dis merci
Avec ma douce Laurre je vais fonder une famille unie
Des enfant nous aurons, Samuel s'appellera mon fils, promis
Pour tous ce que tu m'a permis de vivre Papa merci
Un genou à terre les mains jointe pour toi je prie
Je finirais en citant ta devise celle que tu m'as appris
Celle qui partout me suis et même si j'ai parfois du mal aussi
Au yeux des autres à l'appliquer ils ont surement raison oui
Mais j'y crois et partout ou je vais elle me suit............

Un jour je trouverai la sagesse mais... bien après moi.(Samuel Kamps)

A vous tous amis qui êtes dans mon coeur, ennemis que je ne peux détester.... merci...

Ben se recula et salua...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: auprès de la fontaine des Comtes de Toulouse...   Ven 28 Nov 2008, 22:48

Le début de la cérémonie ne l'intéressait guère il fallait bien l'admettre, pas trop son genre les faux semblant et sourire glacé... elle jouait nerveusement avec les doigts de Zeide en attendant avec impatience qu'ils en viennent à la partie pour laquelle elle était venue... Derrière elle, l'agitation montait et les regards se tournaient tous désormais de l'autre côté de la cérémonie...Elle se tourna discrètement et ressentie dans la seconde la tension presque palpable... de chaque côté du jardin... Castel et Ethan...Ethan et Castel... L'un comme l'autre avec ce regard qu'elle ne connaissait que trop bien...Une boule s'inséra dans sa gorge...

Trop impulsive ? Bof, ce serai pas la première fois...elle n'avait cure de ce qu'on pouvait lui reprocher par la suite, elle assumerait comme elle l'avait toujours fait...Mais elle supportait pas que son estomac se noue et là... c'était le cas... Elle fit un pas en arrière bien déterminée puis... stoppa... Le regard qu'elle vit... les visages sans appel... Aucun, à aucun moment, ne s'était retourné vers elle... dieu qu'avait elle faillit faire..?. et de quel droit...? Là toute la puissance d'une réalité bien douloureuse la gifla de plein fouet... qui était elle ?....

Elle déglutit pour retenir un flot de sentiments bien trop douloureux, bloqua sa respiration en serrant les dents et les regarda à nouveau...elle vivait en cet instant un des moments les plus difficiles pour elle depuis son arrivée à Toulouse...pourtant dieu savait qu'ils il y en avait eu d'autres...mais jamais qu'il lui affecte l'affectif à un tel point... Jamais qui la touche aussi loin...

Elle baissa le regard au sol d'un air résigner et à nouveau reprit sa place près de Zeide, place qu'elle n'aurait jamais dut quitter...place qui était la sienne. Elle mêla à nouveau ses doigts aux siens pour y chercher un brin de réconfort et écouta les paroles de Natale qui annonçait enfin lé remise des armes de Ben...reprenant un semblant de contenance, elle fit mine de sourire...réprimant une envie évidente de s'en aller à son tour...

Elle se concentra pour les raisons de sa venue... Ben son ami si cher...Ben dont elle était si fière... Enfin il prit la parole... ses armes et titres en main il fit ce qu'il aimait tant faire...remercier l'amitié...Aimer son prochain et surtout rendre hommage à Samuel...son père...

S'en était surement trop pour Maï... Maï indestructible au cœur de pierre, Maï se ventant d'être intouchable et imperméable aux sentiments... Les mots de Ben pleuvaient et elle s'en délectait... Ben avait des mots justes...cinglants... Il donnait sans compter à ceux qu'il aimait et pourtant la vie lui avait tellement pris...Chaque mot était encore un supplice, l'émotion qu'il dégageait la faisait frémir...Ben, qu'elle aimait tant... Finissant pas baisser la tête pour cacher des larmes qu'elle ne pouvait plus réprimer...L'usure de la roche la plus solide fini par la faire céder...Elle grimaça pour tenter de se contenir...s'essuya les joues d'un revers de manches et se redressa à nouveau... elle souriait plus Maï...Tout se mêler et elle se sentait envahit par une tristesse incontrôlable...

Sans un mot, elle resta là... tournée vers la fontaine, cette boule intransigeante au ventre...ça allait lui passer, ça devait...comme toujours...
Revenir en haut Aller en bas
RAPHAEL83

avatar

Nombre de messages : 225
Localisation : Nevers / Bourgogne
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: auprès de la fontaine des Comtes de Toulouse...   Ven 28 Nov 2008, 23:00

Raphael83 avait écouté avec grand plaisir la proclamation du Hérault Natale attribuant à son ami Ben le titre de Vicomte de Lautrèc.

Puis il écoutat avec beaucoup d'attention Ben lire son poème dédié en fait à son père Samuel Kamps.

Ben était de la ligné de son père, et prenais le même chemin : honneté , fidèlité, droiture et courage.

Que de qualité que beaucoup n'ont pas ....

A l'occasion de ce grand jour et par ce poème, Ben avait semble t'il envie de crier son amour à son père et lui dire combien il lui manquait .

Mais Raphael ressentait encore plus en la lecture de ce poème. Mais il ne pouvait l'exprimer.
Raphael aurait voulu lui dire que son père était là et bien là. Il le suivait de la haut et le protégeait.

Il pouvait en être fier.

Ce Ben, Raphael83 le considérait comme le fils qu'il n'avait pas eu.

Alors rien ne briserait leur amitié.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: auprès de la fontaine des Comtes de Toulouse...   Ven 28 Nov 2008, 23:18

Bon, ça y était, elle avait sa petite couronne sur sa petite tête et tout le monde en semblait heureux.
Elle l’avait aperçu et savait donc qu’il était accouru à sa requête idiote !
C’était maintenant au tour de l’ancien Comte de se voir remettre un fief.
Et pour couronner le tout, il déclamait un poème en guise de remerciement …

Cela n’avait que trop duré ! Y’en avait assez de ces faux-semblants et de ces remerciements pompeux pour service rendus !
Que savaient donc tous ces gens de ce qu’était réellement le don de soi ? Celui de sa vie, celui de son âme ! Eux ils donnaient de leur temps et un peu de leur énergie. Cela durait quelques semaines, voire quelques mois … et on leur offrait des seigneuries, des retraites dorées, avec des terres, des biens, des gens … Pour d’autres, il leur suffisait d’être les amis des « Grands », qui, dans leur immense mansuétude leur accordait récompenses ou cadeaux …

Quelle basse matérialité était-ce donc là ! Ainsi donc rien d’autre ne comptait à leurs yeux que de se mettre quelque peu en avant et d’en tirer un profit personnel. Ethan en fut tout à coup quelque peu écœuré. Il avait déjà auparavant un apriori bien négatif sur les nobles, les politiciens et l’église, mais là, il fut pris d’une envie incommensurable de vomir le déjeuner qu’il n’avait pas eu l’occasion de prendre.

Tant pis pour la famille et les amis. Tout le monde semblait heureux de se retrouver les uns les autres. Il n’avait plus rien à faire ici, si ce n’était y jouer les « trouble fête » s’il y demeurait ne serait-ce qu’une seconde de plus. Qui plus est, il se sentait épié de tous bords, mais d’aucun n’osait le regarder franchement. Ici comme partout ailleurs, on en venait à le craindre. Il leur apparaissait comme un étranger. Il n’avait plus rien du petit « pot de miel » ou du « blondinet » qu’ils avaient connu, et maintenant, il leur faisait peur.

Allez, pas le temps de s’apitoyer. Après tout, c’était sa vie et il l’avait choisie, il l’assumait, pour eux, pour tous. Un dernier regard rapide à la petite qu’il ne reverrait certainement pas avant longtemps, voire peut-être même jamais. Personne ne pouvait savoir de quoi demain serait fait. Portant la main à son gilet, il en retira le seul remerciement qu’il avait jamais reçu, une petite médaille accrochée à un ruban.


Regardant à nouveau l’enfant, il lui glissa la médaille dans la main qu’il referma avec toute la précaution dont il était encore capable. Puis sans un mot de plus, il vérifia que le foulard de soie rouge qu’il portait à son cou était correctement noué, fit demi-tour et repartit par le chemin qui l’avait amené en ces lieux. Il n’avait plus de temps à perdre, il devait être à Périgueux le lendemain matin au plus tard pour y rejoindre l’escorte …
Revenir en haut Aller en bas
Saradhinatra

avatar

Nombre de messages : 1591
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: auprès de la fontaine des Comtes de Toulouse...   Ven 28 Nov 2008, 23:35

Voyant que le héraut ne lui permettait pas de se retirer, elle resta stoïquement sur place. Son visage reflétait une passivité mais pas son estomac qui dansait une farandole, ni ses pieds qui fourmillaient d'envie de déguerpir.
Elle assista à la remise du fief de retraite de l'ancien coms, ainsi que son discours de remerciement. Joli poème.
Elle regarda discrètement l'assistance. Chouette Garri était là aussi !
Soudain, elle vit son frère faire demi-tour. I-il n'allait pas partir avant la fin ? Elle n'a pas pu aller lui parler ! Elle regarda Ethan, elle regarda le héraut et Ben.

Veuillez m'excuser, une petite urgence. Je reviens.

Elle n'attendit pas l'autorisation. Elle souleva sa robe et s'élança pour rattraper son frère.

Arrêtez cet homme ! cria-t-elle ! Alchiiiiiiiiiiiiie ! Ne le laisses pas partir ! Retrouvant ses reflexes de souleuse, elle rajouta : Bloques Ethan ! Poutres-leeeeuh !! Un tonneau de bière à celui qui l'arrêtes !
Elle se faufila à travers la foule, espérant rattraper la tête de bourricot qui lui servait de frangin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: auprès de la fontaine des Comtes de Toulouse...   Sam 29 Nov 2008, 00:08

Après moultes périples, Les Comborn arrivèrent enfin à la cérémonie où leur frère et futur gendre devait y recevoir son titre. ils avancèrent discrètement jusqu'à Raphael, de là ils écoutèrent en silance les belles paroles de leur frère. Les salutations seraient pour plus tard, ainsi que les félicitations. Marie se demandait où sa fille pouvait bien se cacher tout de même, elle balaya l'endroit du regard mais ne la vit point.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: auprès de la fontaine des Comtes de Toulouse...   Sam 29 Nov 2008, 01:41

La cérémonie suivait son cour, Maï toujours à jouer avec ses doigts semblait bien impatiente de voir la fin arriver …

Ecoutant les conversations alentour il resta auprès d’elle … Lorsqu’elle lui lâcha la main, il vit son visage changer. Elle effectua un pas en arrière qui le surpris mais de dit rien, la regardant faire sans comprendre. Zeide la toisa interrogateur. Il essaya de deviner ce qu’il pouvait bien se passer mais en vain … il ne comprenait pas.

Elle semblait bien tracassée d’un coup mais revint auprès de lui retrouvant sa main tout juste lâchée y mêlant ses doigts à nouveau aux siens. Il lui sourit toujours aussi interrogateur mais le moment n’était pas venu de parler de ca, Ben allé bientôt recevoir la remise des armes …

Il passa sa main derrière son dos tournant son regard vers Ben écoutant son discours …

Voyant les larmes couler sur les joues de Maï, Zeide resserra son étreinte sur sa main la regardant dissimuler son mal être …
Revenir en haut Aller en bas
Natale

avatar

Nombre de messages : 2249
Localisation : Il est passé par ici, il repassera par là !
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: auprès de la fontaine des Comtes de Toulouse...   Sam 29 Nov 2008, 14:19

Dans cette journée d’hiver, les mots du poème avaient vibré dans les jardins du castel. La voix, sans défaillir, avait continuée tout le long.
A présent le soleil d’hiver commençait à réchauffer la pierre noire de la fontaine des Comtes de Toulouse.

Que dire ? Que faire de plus ?
Ben, était là, à ses côtés. Natale restait comme interdit devant le Vicomte de Lautrec, comme s’il ne souhaitait rompre ce moment.
Ô temps suspend ton vol.

La fontaine continuait de glouglouter tout doucement…

L’assemblée, elle, était plutôt attentive, quoique… Ce n’est que lorsque la chipie de Lescure s’esquiva en grandes enjambées à la poursuite de son frère, qu’il remarqua l’allure tourmentée d’un certain nombre des Mas Blanc ici rassemblés, une sorte de réunion de famille, une pointe de nervosité…
Et alors qu’une course poursuite s’engageait désormais dans les jardins du castel, il se retrouva alors avec Ben face à l’assemblée.

Bavardages, retrouvailles, félicitation… explications, il n’allait plus retenir ces gens trop longtemps.
Il s’avançât alors un peu, prit la main du Vicomte de Lautrec et la leva avec la sienne tout en proclamant :
Longue Vie au Roy ! Longue Vie au Comté de Toulouse !

Et l’assemblée de reprendre du même.
C’était toujours bien de sortir un cri de temps à autre afin de clore une cérémonie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: auprès de la fontaine des Comtes de Toulouse...   

Revenir en haut Aller en bas
 
auprès de la fontaine des Comtes de Toulouse...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» auprès de la fontaine des Comtes de Toulouse...
» Liste rouge comté de Toulouse
» Comtes Vampires
» Nouveaux Comtes Vampires, compil des rumeurs
» Le Consultat d'Elleslande - 16 et 17 Octobre (Toulouse)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Castèl Narbonés - Château Narbonnais :: Pati baissa - Cour basse :: Los Òrtes - Les Jardins-
Sauter vers: