AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pique-nique diplomatique dans les jardins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Pique-nique diplomatique dans les jardins   Dim 06 Juil 2008, 23:03

L'ensemble des regards du Sud Ouest .. Non du Royaume de France entier était rivé sur Dax, les frères Gascons et Béarnais aux prises dans un mano à mano inéluctable sans doute, impensable pour certains, innaceptable pour d'autres, légitime pourquoi pas ...

Mais la diplomatie devait continuer de faire son oeuvre, de vivre malgré la guerre qui rongeait ces deux contrées. Et le Béarn, Varden le connaissait bien, la diplomatie aussi. Béarnais depuis maintenant quelques temps, Ambassadeur à ses heures, il avait entrevu l'image d'un Sud Ouest uni, réuni sous une bannière au Lys d'argent à laquelle tous se voulaient fidèles ... Mais parfois les rêves ne se réalisent pas ... Etait ce la folie d'un Ursin ? L'ambition d'un Juju ? Chacun se faisait une opinion des plus personnelles mais le Béarn était grand, et son Coms éclairé ... Peu importait qu'ici en Tolosat tous ne le pensaient pas, le Vicomte ne venait pas y faire de la politique Comtale et donner leçons à quiconque, seul lui importait que dans le Comté dont il avait la charge les relations soient les meilleures possibles et les ambitions conjointes ...

Ils ne revivraient pas une seconde Dax ... Pas tant qu'il serait l'ambassadeur en Tolosa du Béarn.

Déambulant dans le Château Narbonnais ,où naguère les ambassades avaient été installées, il se décida à sortir un peu, il n'avait que peu de choses à faire mis à part visiter ... Et attendre l'heure ...

C'était aujourd'hui qu'il devait la retrouver pour un déjeuner en ces jardins qu'il n'avait encore jamais visité, et le temps alors paraissait ne plus s'écouler comme avant. Son ventre criait déjà famine que le soleil ne s'était pas encore approché de son zénith.

Maugréant légèrement contre cette faim qui s'annonçait ainsi il passa devant des gardes du Chateau sans un regard. La vie de garde était bien ingrate, nul ne s'en préoccupait pour peu que rien d'étrange ne se passait dans le Chateau mais au premier évènement imprévu, ils en supportaient la pleine et entière responsabilité ...

Les mouvements d'humeur de Varden ne duraient jamais très longtemps, sauf quand ils étaient liés à son diable de filleul, et les pensées vagabondant au gré du vent, il avait déjà oublié que l'appétit le tiraillait quelques instants auparavant.

Et elles filaient ... ses pensées ... Tellement qu'à déambuler ainsi à Tolosa, il n'en avait pas vu que le soleil, auparavant si bas à l'est avait rejoint son point culminant caressant son visage, au teint si pâle, de ses rayons !

Un peu affolé, cherchant à se repérer, le jeune homme essaya de se remémorer où se situaient les jardins, lieu où il avait rendez vous avec elle ...

Maudit sens de l'orientation qui le faisait se perdre partout où il se rendait ... Ah ! Là l'ancien quartier des ambassades ... Par là, l'entrée n'était pas loin ! Mais le temps inexorablement innarêtable continuait de s'écouler pour le malheur du jeune Vicomte habitué à plus de ponctualité.

Il arriva devant les jardins, ne s'attarda pas à contempler leur beauté et la chercha du regard ... Elle devait être là, n'était il pas lui même en retard ? Et s'il avait rencontré pire que lui ... Cette éventualité n'était pas possible, la jeune femme était sérieuse mais quand même, où se cachait- elle donc ?
Revenir en haut Aller en bas
Vanyel

avatar

Nombre de messages : 2152
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: Pique-nique diplomatique dans les jardins   Dim 06 Juil 2008, 23:47

La veille au soir, enfin, plutôt même sur une partie de la nuit, bref, à ses heures donc, elle avait préparé quelques choses pour le pique nique qu'ils avaient convenu de faire.

S'il n'y avait eu qu'elle la composition aurait été des plus simples.. biscuits, biscuits.. et re biscuits. Seulement, bien qu'elle sache qu'il aimait également les douceurs, elle doutait fort que lui en fasse ses repas principaux. Ainsi elle avait fait quelques tourtes salées, empêcher Cendre et Cannelle de toucher à la préparation n'avait pas été de tout repos, ses chats ayant bien senti que quelque chose d'inhabituel se préparait en cuisine. Une fois cela fait, elle fit quelques sifflettes et doigts de fée. Elle s'installa sur un coin de la table non couvert de farine le temps que le tout soit cuit, s'occupant en écrivant quelques lettres.

Quand tout fut prêt, elle emballa les biscuits dans un ballottin et les petites tourtes dans un autre, puis fourra le tout dans une grande sacoche en tissu rouge et jaune avec une outre de muscat, qu'elle avait reprise à Russo qui elle-même la tenait de la cave dont elle lui avait confié la clef, une outre d'eau pour elle accompagnée d'une petite fiole de sirop de sureau, de linges pouvant servir de serviettes et de deux gobelets. Avant de prendre un peu de repos, Elle s'assura que la sacoche soit bien fermée pour prévenir tout chapardage de la part de sa ménagerie et la posa auprès de sa sacoche habituelle, toujours remplie de bric à brac de feuilles, de plume et d'encre, voir d'autres choses qu'elle avait oublié.

Réveillée à l'aube par ses petits monstres qui avaient décidé qu'elle devait avoir assez dormi, elle enfila son uniforme machinalement, sachant que passer en caserne était la première chose de la journée qu'elle avait à faire. Elle releva ses cheveux en un petit chignon qu'elle fit tenir par deux pics, se passa un peu d'eau sur le visage, mais c'est tout de même pas réveillée du tout, qu'elle prit une pomme pour la route en passant à la cuisine et attrapa ses sacoches plus par réflexe que parce qu'il ne fallait pas qu'elle les oublie aujourd hui avant de sortir.

Grignoter en route la réveilla un peu, à moins que ce ne soit le boucan fait par les piafs trop heureux de voir à nouveau le soleil se lever, comme s'il allait jamais disparaître pour de bon. Un jour peut-être que les piafs comprendront que la nuit ce n'est pas la fin du monde, ou là en l'occurrence du soleil, mais juste qu'il fait une pause, peut-être parce qu'il est fatigué de les entendre d'ailleurs, allez savoir...

Arrivée en caserne au château, elle vérifia s'il y avait des ordres. Comme il n'y en avait point pour elle, elle partit faire un tour sur le terrain d'entraînement. Elle avait décidé de jouer avec un arc. Parce que oui, on ne pouvait sûrement pas dire qu'elle savait s'en servir ... en théorie oui, en pratique c'était tout une autre histoire. Aussi s'appliqua-t-elle à essayer d'amadouer la cible sans vraiment de succès, par contre son bras gauche et la corde de l'arc vivait une relation .. comment dire... assez .. violente. En bref, à chaque fois, ou presque, qu'elle relâchait la corde pour faire pseudo- s'envoler une flèche, la corde en profitait honteusement pour se frotter sans douceur aucune à son bras gauche, qui, si elle relevait la manche de sa chemise pour voir son état, était rouge et se teintait de violet par endroit à force d'être maltraité. Devant le manque manifeste de coopération de l'arc et des flèches, elle rangea le tout et alla se rafraîchir un peu. Puis elle s'installa une chaise dans un coin à l'ombre à l'extérieur des bâtiments et s'absorba dans la lecture de quelques papiers. Quand elle releva la tête pour regarder le ciel...

En retard ! pour changer certes... elle n'avait pas vu le temps passer. Gros dilemme, se changer et être encore plus en retard ou y aller de suite… elle choisit la dernière option, elle expliquerait s’il le fallait. Armée de sa sacoche, elle quitta le quartier des casernes du château pour se diriger précipitamment vers les jardins qu'ils voulaient visiter. Il était déjà là et semblait regarder à droite à gauche, en clair, la chercher.
Elle reprit son souffle en arrivant près de lui et le salua


Messire Varden, je vous prie de bien vouloir m'excuser pour mon retard, j’espère que ne me tiendrez pas rigueur de cette , il faut bien le dire, mauvaise habitude que j’ai.
Pour me faire pardonner, j’ai avec moi notre pique nique. J’espère que cela vous plaira.


Elle lui sourit en l’entraînant sur un sentier des jardins, un peu songeuse.

Hum, vous savez, je ne suis encore jamais venue ici, cela vous convient-il de déambuler simplement sous les pins avant de trouver un endroit qui nous convienne pour grignoter un peu ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pique-nique diplomatique dans les jardins   Mar 08 Juil 2008, 02:31

Il ne la trouvait vraiment pas ... Elle n'était pourtant pas si petite ... Charmante certes, pas très grande mais aucunement plus petite que les bosquets qu'il regardait dubitatif ... Aucune chance qu'elle fut masquée par eux quoiqu'il en était ... Mais alors ? Aurait elle perdu patience ? Se serait elle lassée d'atten ...

Il ne put finir sa réflexion, de toutes les façons idiote, quand il l'aperçut arrivant vers lui en souriant et en ... uniforme !!!

Elle le salua, il eut un petit sourire en s'adressant à elle ...

Bien le bonjour Dame Vanyel ! Je vous en prie, je n'attends moi même que depuis trop peu de temps pour vous tenir ombrage de votre si relatif retard ! Mais dîtes moi ? Serions nous en guerre pour que vous portiez ce très seyant uniforme pour ce pique nique ? Si j'avais su j'eus emmené le mien !

Il rit doucement, puis l'écoutant il se laissa guider sur les premiers sentiers des jardins, qui il fallait le souligner était magnifique ...

Vanyel ? Vous savez vous n'avez rien à vous faire pardonner ... Mais si, je ne fais qu'élaborer une hypothèse évidemment, si vous étiez arriver à l'heure ? Vous n'auriez pas ammené le pique nique ?

C'est que moi je n'avais rien emmené à manger et ce modeste bouquet n'aurait pu nous servir de repas ...

Joignant les mots aux actes, il lui tendit un modeste bouquet confectionné en la belle ville de Tolosa qu'il l'espérait il serait au goût de son amie Toulousaine ...

Acceptez le, je vous prie, en remerciement de cette invitation qui me ravit. Ce n'est pas grand chose mais je ne pouvais venir décemment les mains vides ... Et j'ai crains qu'une lettre fut encore une fois de trop ... Vous savez pourtant le plaisir que j'ai à les écrire !

Marchons un peu, nous trouverons bien un endroit parfait pour y entamer notre pique nique !

La faim l'avait quitté, parler avec Vanyel était toujours un plaisir et sa seule compagnie avait suffit à lui faire oublier tous les maux que son corps devait supporter dès lors qu'il s'agissait de repousser l'heure du repas ... Il n'était pourtant pas bien gras, il y avait, pour sur, un mystère par dessous cela ...
Revenir en haut Aller en bas
Vanyel

avatar

Nombre de messages : 2152
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: Pique-nique diplomatique dans les jardins   Jeu 10 Juil 2008, 21:59

Elle leva un court instant les yeux au ciel, non pas qu’elle ne s’était pas attendu à cette question.

Ce n est pas à moi de juger si l uniforme est seyant ou non.. il est… ainsi. Et je vous rassure, nous ne sommes nullement en guerre. C’est juste qu’avant de venir j’étais en caserne et que, n’ayant pas vu le temps passé, quand je me suis rendu compte que le soleil était déjà bien haut dans le ciel je n’avais plus le temps de me changer.. à moins de vous faire attendre plus que je ne l’ai déjà fait.

Ils s’engageaient sous l’ombre formée par 2 allées de pins parasols. Ici les rayons du soleil dardaient leurs traits de façon atténuée. Une cigale faisait entendre son chant si caractéristique. L’air était sec et chaud. Elle eut un petit sourire en entendant les paroles de Varden.

J’avoue, si j’avais été à l’heure j’aurais tout de même pris notre pique nique. Il ne me reste donc rien pour me faire excuser de mon retard, j’en suis navrée.

Secouant doucement la tête

Varden, vous êtes invité, cela signifie que vous avez le droit, si ce n’est l’obligation de venir les mains vides… ou presque.

Elle lui sourit en acceptant le petit bouquet de fleurs, observant leurs couleurs vives et joyeuses.

Merci .. vous savez, c’est la première fois que quelqu’un m’offre directement des fleurs. Vraiment. Il m’est arrivé d’en retrouver dans mon bureau, mais je n’ai pas souvenir d’en avoir jamais reçu ainsi. Enfin ne vous en faites pas pour la lettre, vous aurez bien l’occasion de prendre la plume, je vous fais confiance.

Ils continuaient leur chemin, elle regardait ces jardins qu’elle découvrait également. Ils étaient agréables. Le temps semblait s’étirer sous la chaleur, l’odeur des pins flottait doucement dans l’air. Le gazouillis de l’eau venant d’une petite bifurcation vers la droite du sentier guida leurs pas et ils arrivèrent dans un espace entouré de conifères répartis de façon plutôt circulaire au milieu duquel les minces filet d’eau d’une fontaine s’entêtaient à s’écraser en fines gouttelettes sur un lit de pierres luisantes d’humidité.

Elle s’arrêta, regardant son compagnon.


Qu’en pensez-vous ? nous arrêtons-nous ici ?

L’endroit lui semblait charmant, ombragé, en espérant qu’il n’y ait pas de nid de fourmi qui décide de les attaquer si jamais ils s’installaient ici, mais ça seul le hasard pourrait le dire, ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pique-nique diplomatique dans les jardins   Ven 18 Juil 2008, 01:33

Charmante et agréable, la compagnie de Vanyel apportait toujours cette touche de douceur à un début d'après midi ensoleillé qui s'annonçait des plus plaisants. Les jardins n'étaient que peu visités cependant et Varden trouvait bien dommage que si peu de Toulousains ou de visiteurs ne venaient s'attarder à contempler ce lieu si paisible ...

Rêvant un peu, il écoutait aussi Vanyel le remercier pour le bouquet. Il lui sourit sincèrement. Il en était vraiment heureux, le premier à lui offrir ainsi de main à main un bouquet, aussi modeste était il, cela le flattait.

Le bruit d'une fontaine assoifée les amena donc au lieu que retint la demoiselle pour s'arrêter ...

Instinctivement Varden fit un petit tour, dans ce qui aurait pu ressembler à une sorte de petite clairière si ils furent dans un bois, et s'assurant qu'aucun type de parasites ne pullulait en l'endroit ... Satisfait, il leva les yeux vers Vanyel et dans un sourire s'approcha d'elle, saisissant son pique nique, il sentit l'odeur délicate qui en émanait et afficha un grand sourire ...

Cet endroit est parfait il me semble ! Permettez ... Mettez vous à l'aise, je vais nous installer du mieux possible !

Cela sent divinement bon ! Je suis sur que c'est succulent !!!

A tableeeee !!!

Joignant le geste à la parole, il s'assit dans l'herbe sèche et chauffée par le soleil et leva la tête vers sa compagne de pique nique en riant ...

Dépêchez vous de me rejoindre ou bien il n'y aura plus rien pour vous !!!

Il se mit en quête d'ouvrir le panier et d'en découvrir les moindres secrets ... Il y aurait des biscuits, c'était sûr !!!
Revenir en haut Aller en bas
Vanyel

avatar

Nombre de messages : 2152
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: Pique-nique diplomatique dans les jardins   Ven 18 Juil 2008, 18:21

Elle observa Varden faire le tour des lieux avec un demi-sourire. Une impression de non-temps s’installait confortablement en elle. Quand était la dernière fois qu’elle avait eu le loisir de simplement faire une ballade avec des amis, juste pour le plaisir d’être ensemble, de discuter, d’oublier les détails du quotidien … sans doute il y a trop longtemps.

Elle le laissa prendre possession de leur pique-nique et s’installer avant de le rejoindre avec un air espiègle. Une fois assise en tailleur près de lui, elle pointa son index gauche sur ses côtes plutôt faiblement enveloppées, son autre main étant occupée à tenir les petites fleurs.


Vous pouvez grignoter ce que vous voulez Varden ! après tout, le destin d’un pique-nique est d’être mangé, non ?
Je sais que vous aimez les pâtisseries, mais je nous enfin plutôt vous ai préparé également quelques choses de plus.. salé et consistant dirons-nous.


Prenant un air faussement songeur

Vous savez, il paraît que les biscuits c’est fait pour les desserts ou petits creux, nullement pour servir de repas digne de ce nom… enfin si je pouvais trouver celui - ou celle - qui a implanté cette idée saugrenue dans la mentalité de la plupart des gens, je crois que nous aurions une grande discussion.

Il avait fini par sortir le contenu de sa sacoche et les divers ballotins gisaient ça et là autour d’eux, les boissons, les verres. Elle attrapa les gobelets et lui demanda :

Muscat ou sirop de sureau pour vous désaltérer ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pique-nique diplomatique dans les jardins   Jeu 31 Juil 2008, 01:52

Il fit une moue dédaigneuse quand elle lui montra ses côtes indiquant par là sans doute qu'elle le trouvait trop maigre ... Légèrement vexé le jeune homme feigna de ne pas comprendre ... Trop maigre lui ? Et puis quoi donc encore ? Il était très bien tel qu'il était voilà tout !!!

Il se rabattit sur les mets salés bien entendu et se mit en quête de découvrir tout ça avec un air mi emerveillé mi gourmand ... Difficile à imaginer certes mais cela se traduisait par un grand sourire de contentement chez Varden.

Il se retourna vers Vanyel, sa fierté remise à sa place bien cachée aussi vite qu'il avait été à l'instant vexé ...

J'aime le destin de notre pique nique ! Allons y pour le salé voulez vous ? Les biscuits attendront donc que leur heure vienne, je ne doute pas que cela sera assez tôt.

Et je suis pour l'instant le seul avec qui vous pouvez espérer une grande discussion !

Un sourire amusé vint accompagner sa dernière phrase, ce moment, il l'aurait fait durer tellement longtemps s'il l'avait pu ... Une sensation que tout pouvait arriver, que rien ne pourrait jamais les perturber ...

Elle le sortit de ses rêves éveillés en lui proposant de se désaltérer ...

Muscat ou sirop de sureau ?

Ah cruel dilemne que celui ci, il se tortilla sur son séant, dodelinant un peu de la tête avant de s'entendre dire dans un sourire ...

Sirop de sureau je vous prie !

Il soupira d'aise puis leva le visage vers le ciel ...

Une bien belle journée ... Vraiment ... Comme si Aristote bénissait ce jour de sa divine bonté pour nous offrir ce moment unique ...

Il chercha Vanyel du regard, croisa le sien et sourit, plissant des yeux ...

Merci Vanyel ... Merci ...
Revenir en haut Aller en bas
Vanyel

avatar

Nombre de messages : 2152
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: Pique-nique diplomatique dans les jardins   Mar 05 Aoû 2008, 00:14

Elle posa délicatement les fleurs près d’elle avant de remplir le fond de chaque gobelet avec du sirop et ensuite d’y ajouter de l’eau.

Il semblait être d’humeur rêveuse. Etrange comme ils étaient venus à être amis. Elle ne se rappelait plus exactement comment ils s’étaient rencontrés, au milieu de plein de monde. Elle avait été surprise qu’il la connaisse déjà.
Etrange comme une douleur similaire en Champagne vous fait parler. S’il avait tenté de dépasser cela, ce n’était pas son cas, peut-être que finalement ça lui était bien égal.

Elle lui sourit quand ses yeux se posèrent sur les siens, puis secoua doucement la tête.


Il n’y a rien à remercier Varden… juste à profiter des jardins et du temps. Oublier un peu chacun ce qui d’ordinaire nous préoccupe. Je pense que nous en avons tous deux besoin.

Elle lui tendit son verre, attendit qu’il le prenne puis leva le sien.

A Toulouse et au Béarn, au temps qui passe, à cette coccinelle qui ose prendre mes fleurs comme sentier de ballade fit elle en pointant du doigt l’indélicat insecte avant de boire un peu.

Puis indiquant ce qu’il avait déballé pour qu’il se serve, elle prit un biscuit à la cannelle et commença à le grignoter.

Vous disiez sur leur heure ?

Puis passant du coq à l’âne, une mauvaise habitude.

Je vous ai dit que j’ai depuis peu un petit cousin et une petite cousine ? Aymeric et Eliandre, il faudra que je passe plus de temps à Voiron chez ma marraine, un jour, il faudra que je prenne le temps.
Avez-vous aussi des petits cousins ou filleuls ?


Elle repensait aux enfants, à sa famille, se demandant pourquoi elle était la seule à ne pas vivre en Dauphiné. Etrange. Ce n’était plus chez elle. Le Languedoc non plus d’ailleurs. Est-ce que Toulouse l’était ? le serait-ce vraiment ? peut-être, c’était un espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pique-nique diplomatique dans les jardins   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pique-nique diplomatique dans les jardins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [debriefing] Mission Pique-nique au lac Satif
» PIQUE NIQUE MAH JONG
» Pique Nique géant du Club
» Missions : Pique-nique
» Pique-nique [facebook]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Castèl Narbonés - Château Narbonnais :: Pati baissa - Cour basse :: Los Òrtes - Les Jardins-
Sauter vers: