AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 discussion sur les impots

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
logann

avatar

Nombre de messages : 1297
Date d'inscription : 28/11/2010

MessageSujet: Re: discussion sur les impots   Jeu 03 Nov 2011, 16:39

Et j'ai prévenue que je sortais de la ville ... en sortant j'ai empêche une révolte ,il était logique pour toute personne sensée qu'en dehors des murs je défendais pas dans les murs.Logique quand tu nous tiens .Mais heureusement que je suis rerentré dedans pour limité les pots cassé .Après là n'est pas le débat , le débat est de comment on peut faire avec ton faible charisme a te rendre la mairie
Revenir en haut Aller en bas
Triskelle

avatar

Nombre de messages : 2880
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 01/03/2011

MessageSujet: Re: discussion sur les impots   Jeu 03 Nov 2011, 16:43

Non tu ne me l'as pas dit Logann, tu ne m'as pas dit que tu sortais sinon j'aurai agi en conséquence.

Mais ce n'est pas la question, à la base c'était les impôts, donc je vais vous laissez parler, puisque ce n'est plus de mon ressort avant longtemps étant donné ton attitude.


Et de joindre le geste à la parole en quittant la pièce.

_________________


Je ne parle pas aux c***, ça les instruit. Audiard.
Revenir en haut Aller en bas
logann

avatar

Nombre de messages : 1297
Date d'inscription : 28/11/2010

MessageSujet: Re: discussion sur les impots   Jeu 03 Nov 2011, 16:49

Ne me reproche pas à moi que tu es 7 de charisme quand même

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jaccot

avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : A l'interface du RP et du HRP...
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: discussion sur les impots   Jeu 03 Nov 2011, 21:30

Moy, j'ai une idée.

Et si vous mettiez deux embauche de milice pour une journée quelconque afin que les personnes malintentionnées désirant zieuter les offres lorsqu'elles se présentent croient qu'on en cherche.

Et si vous en retiriez une après quelques temps, puis la deuxième, afin de simuler des embauches prises dans la ville.

Et si, lorsque ça aura été effectué, vous envoyiez un pigeon à Triskelle afin de lui indiquer de s'révolter, seule.

Et là, et ben y a toutes les chances, si on a bien veillé à c'que les défenseurs volontaires soient également écartés (mais leur lance présente, comme s'ils défendaient réellement) et que l'comtat n'embauche pas de maréchaux ces jours-là, qu'vous finissiez par pouvoir permettre à Triskelle d'accéder à la mairie.

Bien sûr, il peut arriver que la milice soit effectivement prise avant que vous ne retiriez les offres. Dans ce cas-là, ni panique, ni soucis : on défend normalement et on remet le tout au lendemain, jusqu'à ce qu'un jour présente des conditions propices pour faire passer la chose.

'croyez que ça pourrait marcher ?
Revenir en haut Aller en bas
Désirée29

avatar

Nombre de messages : 675
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: discussion sur les impots   Jeu 03 Nov 2011, 21:33

Jaccot... cest qu'il n'y a pas que la milice comme défense au village... mais aussi la maréchaussée qui est assurée par des soldats de la caserne tolosaine

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jaccot

avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : A l'interface du RP et du HRP...
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: discussion sur les impots   Jeu 03 Nov 2011, 21:37

Ben oui, m'dame, mais moy, j'me dis : la maréchaussée et les soldats d'la caserne, au final, ben c'est géré par l'comtat, et pis faciliter la r'prise d'une mairie par son maire légitime, ben c'est aussi une affaire du comtat.

Alors pourquoi que l'comtat accomplirait pas son devoir d'protection et d'assistance envers la bonne ville de Toulouse en retirant, temporairement, les défenses qui entravent l'accès d'la mairie à sa mairesse légitime, Donà Triskelle ?
Revenir en haut Aller en bas
Désirée29

avatar

Nombre de messages : 675
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: discussion sur les impots   Jeu 03 Nov 2011, 21:49

Peut etre a cause de ca: Rolling Eyes

Citation :
BRIGANDS PRESENTS A TOULOUSE : 6

_________________
Revenir en haut Aller en bas
aldindethau
Intendant du Chateau
Intendant du Chateau
avatar

Nombre de messages : 7570
Localisation : Foix Comtat de Tolosa
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: discussion sur les impots   Jeu 03 Nov 2011, 21:51

Que dona Triskelle recupere son siege de maire est notre souhait le plus grand mais nous sommes à Toulouse la capitale, il faut que les choses soient bien bordées afin d'éviter des surprises. Mais le maire de Castres à raison, quand on veut on peut.

La caserne et marechaux peuvent etre effectivement hos service le jour de la reprise ce sont le conseil qui gerent ces instances.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jaccot

avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : A l'interface du RP et du HRP...
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: discussion sur les impots   Jeu 03 Nov 2011, 22:15

Le barbu s'inclina devant le coms régnant avant de s'adresser, en privé, à la connétable.

Ben, vous savez, m'dame, c'est ben pour ça qu'y faut faire croire aux brigands qu'la ville est défendue alors même qu'elle l'est pas. Ainsi, on cherche à l'embauche pour chaque jour 3 miliciens et on les retire petit-à-petit dans la journée. Si l'un des postes est pris, c'est qu'la manoeuvre a échoué : on engage réellement 3 miliciens et un défenseur supplémentaire en groupe armé (mais pas la maréchaussée, que si certains jours y a d'la maréchaussée et pis d'autres pas, ben ça va faire suspect), à considérer qu'il en reste un de disponible jusqu'à tard (qui peut être un maréchal, payé à sa juste solde, mais en corps d'armes ou en lance). A défaut, donà Triskelle pourrait défendre elle-même puisqu'elle devrait de toute façon rester disponible pour reprendre la mairie si la manoeuvre réussi.

A c'niveau-là, donc, pas moyen pour les brigands d'savoir si la ville est vraiment défendue ou non. S'ils passent à l'attaque alors qu'elle l'est, vous les foutez directement en procès parce que zut, on a ben droit à un minimum d'efficacité à c'niveau si on r'connaît quelqu'un dans la foule.

Et pis si les postes d'milicien sont pas pris et qu'on peut les retirer progressivement tout en f'sant croire qu'en fait, y sont effectifs, et ben on lance la manoeuvre, et donà Triskelle se révolte.

Parce que là, z'avez 6 brigands en la ville, mais est-ce qu'vous avez une révolte tous les jours ? Si la réponse est non, ben ça veut dire qu'en maintenant l'illusion, vous risquez pas plus une révolte qu'actuellement...
Revenir en haut Aller en bas
Désirée29

avatar

Nombre de messages : 675
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: discussion sur les impots   Jeu 03 Nov 2011, 22:22

Hum...bon expliqué comme ca... ca pas mal de sens.... faudrait bien coordonner alors...comme le dis si bien notre Còm.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
logann

avatar

Nombre de messages : 1297
Date d'inscription : 28/11/2010

MessageSujet: Re: discussion sur les impots   Jeu 03 Nov 2011, 22:34

Les embauches sont prit avant 6 heure du matin

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Désirée29

avatar

Nombre de messages : 675
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: discussion sur les impots   Jeu 03 Nov 2011, 23:29

Bin juste a les mettres plus tard les embauches

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Natale

avatar

Nombre de messages : 2249
Localisation : Il est passé par ici, il repassera par là !
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: discussion sur les impots   Ven 04 Nov 2011, 01:22

- ça veut dire dans ce cas là mettre aucune embauche avant de déposer les embauches manuellement plus tard dans la journée avec le risque que la "main d'œuvre" se détourne de la milice justement et donc ne pas être assuré d'avoir suffisamment de défenseur en cas de révolte.
Il vaut mieux réduire leur nombre progressivement et prévoir le coup pour le bon jour comme le dit l'Jaccot.
Le système de "sélection" ainsi prôné ne vaut que si l'on connait vraiment l'équipe de la milice citadine, or, même pour avoir été maire à deux reprises faut avouer que c'est pas facile de raisonner avec les gens qui montent aux créneaux au ptit matin, et dans tous les cas ça suppose de pouvoir organiser la milice au préalable, donc de la préparation, tout en sachant que les brigands surveillent tout ça également. Le plus souvent c'est eux qui nous bernent et pas l'inverse.
Ou peut-être simplement attendre, il reste à peine une vingtaine de jours, ça passe très vite (3 semaines quoi), en attendant la mairie est bien gérée et Logann a ce qu'il faut pour tenir.
Et pis vous savez pour parler de la milice à Toulouse y'a une salle dédiée à la sécurité au GC.
Revenir en haut Aller en bas
Athena_Glaukopis

avatar

Nombre de messages : 5392
Date d'inscription : 28/01/2010

MessageSujet: Re: discussion sur les impots   Dim 20 Nov 2011, 08:15

Jaccot a écrit:
Sinon, je peux encore me tromper mais me semble que du temps où Toulouse ne payait pas d'impôts, les autres villes ne compensaient pas : l'impôt était offert par le comté. J'ai passé pas mal de temps absent depuis l'année dernière, ceci dit, donc j'ai p'têt' ben raté un épisode.

D'une certaine manière les autres villes compensaient les exonérations faites à Foix et à Toulouse. En effet, à cette époque, nous avions besoin d'environ 2500 écus par quinzaine pour fonctionner et avec le niveau d'impots qu'il y avait, si tout avait été reversé donc sans exonération, le total représentait plutôt dans les 3200 écus. Le comté aurait donc pu baisser les impots d'1 par champs et échoppe (il y avait environ 500 champs et 250 échoppes dans le comté) s'il n'y avait pas eu ces exonérations...
Revenir en haut Aller en bas
Jaccot

avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : A l'interface du RP et du HRP...
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: discussion sur les impots   Lun 21 Nov 2011, 13:31

Un éclair de lucidité passa entre les deux yeux du castrais, là où ses neurones flottaient habituellement dans l'eau de vie mais où ils semblaient, par miracle, être parvenus à se maintenir au sec aujourd'hui, il s'empressa donc de faire part de ses remarques avant que de les oublier.

Té, mercé pour tes compléments, Athéna, et s'pas tout faux qu'est-ce que tu dis, d'ailleurs, en parlant d'baisse d'impôts...

Se tournant vers les intervenants comtaux :

Y a plein d'choses qui changent avec ces nouvelles taxes en matière d'impôts. Déjà, les villes paient des taxes sur les transactions servant à remplir les mandats. J'vais avoir l'cas encore aujorn d'hui ac des stères de bois. Ensuite, la taxation des produits entraîne une augmentation d'leur coût à l'achat, au bénéfice du comtat. Les villes doivent donc acheter plus cher les biens qu'elles remettent au comtat en versement des festins et des céréales.

Donc au final, les villes sont solicitées afin d'aider à r'monter la trésorerie du comtat, et pourtant, Aristote sait qu'les villes ont leurs propres difficultés auxquelles elles doivent faire face.

Alors j'crois que ça manque un peu de plan d'ensemble, toute c't'histoire, et j'm'en va donc faire quelques propositions :

1) Afin de rendre la gestion d'l'impôt plus agréable à tous, pourquoi n'pas détaxer un certain nombre d'produits ciblés (j'souligne ce ciblé, parce que c'est lui qui semb' poser problème, en c'moment) en vue d'servir aux transactions ac les mandats. Du genre :

- un objet bon marché : les manches
- un objet intermédiaire : les charrettes
- des objets plus onéreux : voiles et mats

2) Afin d'fournir les festins, les villes paient plus cher des biens déjà au bénéfice du comtat, puisque c'est lui qu'encaisse la taxe. Dès lors, l'comtat est gagnant deux fois : sur l'prix d'achat d'la marchandise (qu'a augmenté pour les villes mais pas à la revente au comtat) et sur la taxe encaissée. Alors pourquoi n'pas reproduire ce surcoût sur l'prix d'rachat des céréales et des festins par l'comtat ? J'veux dire, c'est les villes que vous taxez, là...

3) Avec toutes ces histoires, tout d'vient plus cher et on gagne moins, alors pourquoi n'pas envisager des mesures accompagnatoires ? En l'état, j'dois met' 17 écus d'salaire brut pour bien offrir les 16 écus que j'veux qu'mes employés touchent pour cultiver mes légumes. 17 écus, j'les mets volontiers mais pour beaucoup, s't'une barrière qu'y z'ont pas trop envie d'franchir. Pourquoi pas en profiter ?

En mettant l'salaire des mines à 16 écus, vous forcez une augmentation des salaires agricoles tout en rendant les mines plus attractives. Vous gagnez donc sur la taxe sur les salaires et sur la fréquentation des mines. A mon sens, c'est tout gagnant, surtout qu'la populace pourra en profiter aussi, pour l'coup, et qu'ça devrait aider les gens à mieux s'en sortir.

On pourrait également proposer du pain bon-marché en récompense pour les mineurs assidus, mais là, j'sais que c'que j'propose d'jà doit vous faire peur, alors on va p'têt pas aller jusque-là, mais la mesure aurait l'avantage d'offrir une vraie politique d'ensemble : on ponctionne là où y a des écus (les employeurs) et on encourage là où y en a besoin (les plus démunis), et l'tout au bénéfice des finances du comtat.

Alors on va m'dire que l'comtat a pas les moyens, qu'il est dans l'rouge crasseux et qu'y peut pas s'permet', ben j'ai envie d'répond' que les moyens que l'comtat s'est donné dernièrement l'ont forcément été au détriment d'quelqu'un. Y a la population qui raque, c'est sûr, alors j'dis pourquoi pas mieux cibler l'impact qu'ça a sur elle, et pis y a les villes, aussi, que si on est tous dans la même barcasses, on f'rait p'têt mieux de pas s'tirer dans les pattes, comme ça, à essayer d'remonter l'comtat en ponctionnant les villes...

Du coup, au final, j'crois que j'demande juste un peu plus d'justice et d'respect mutuel. Remarquerez d'ailleurs qu'avec des mesures plus ciblées qu'vot' ponctionnement qui m'semb' plus issus d'idées ponctuelles qu'd'une vraie idée d'ensemb', ben vous d'vriez même pouvoir maximiser vos gains, au bénéfice de tous (sauf des plus riches, qu'ont ben pas b'soin d'aide, de toute façon).

Alors, z'en dites quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
aldindethau
Intendant du Chateau
Intendant du Chateau
avatar

Nombre de messages : 7570
Localisation : Foix Comtat de Tolosa
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: discussion sur les impots   Lun 21 Nov 2011, 15:24

Messire Jaccot, je vais laisser le pole economique vous répondre, ils ont les éléments et les competences pour se faire.

Citation :
Alors on va m'dire que l'comtat a pas les moyens, qu'il est dans l'rouge crasseux et qu'y peut pas s'permet', ben j'ai envie d'répond' que les moyens que l'comtat s'est donné dernièrement l'ont forcément été au détriment d'quelqu'un.


Je confirme que nous n'avons pas les moyens et je ne sais pas trop de quoi vous parlez quand vous dites que le comté s'est dernierement donné les moyens, aucune dépense supplementaire n'a été réalisé depuis l'élection. Toutes les ressources sont engloutis par notre déficit.

Si vous évoquez l'armée, sachez que le Capitaine et que les ressources de cette armée créée pour vous aider est totalement bénévole et financée par quelques dons que nous avons discuté préalablement. D'ailleurs, à ce sujet, je rend grace à Paro, notre capitaine qui oeuvre actuellement avec des bouts de ficelles et la bonne volonté de soldats de métier ou temporaire qui patrouillent gratuitement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jaccot

avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : A l'interface du RP et du HRP...
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: discussion sur les impots   Lun 21 Nov 2011, 16:11

Sourire et petite révérence en direction du coms régnant.

J'parlais d'moyens financiers, vot' Grandeur, et f'sais donc référence aux nouvelles taxations, qui viennent s'ajouter à l'impôt foncier et permettent donc au comtat d'augmenter ses recettes. Je demande qu'à m'tromper, mais l'impression que j'dégage du tout, s't'une sorte de bric-à-brac fait de petits morceaux dont on s'est pas trop ben d'mandé si qu'y pouvaient jouer ensemble.

Alors certes, l'résultat final y est puisque ça augmente les rentrées du comtat, mais j'peux pas m'empêcher d'penser qu'on pourrait faire bien mieux en tentant d'chercher des moyens pour qu'les choses jouent ensemble, avec une vision globale et claire allant dans l'sens du comtat et du bien être d'ses habitants.


Nouveau sourire.

J'ai souvenir d'un grand homme qui disait, y a pas si longtemps et à propos d'la r'prise de Tolosa par sa mairesse légitime que quand on veut, on peut. Alors j'sais ben qu'on peut pas inventer des moyens sortis d'nulle part, mais on peut toujours tenter d'gérer au mieux les moyens dont on dispose déjà. J'trouve qu'on a peu parlé d'ces taxations, j'me disais qu'ça s'rait l'occasion d'en discuter un peu ensemb'...
Revenir en haut Aller en bas
aldindethau
Intendant du Chateau
Intendant du Chateau
avatar

Nombre de messages : 7570
Localisation : Foix Comtat de Tolosa
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: discussion sur les impots   Lun 21 Nov 2011, 17:36

Explications et meilleur compréhension valent bien mieux que tout discours,

Bien entendu, le conseil est la pour travailler de la meilleur façon possible avec les villes, je vous laisse donc entre experts financiers. Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: discussion sur les impots   Lun 21 Nov 2011, 21:15

bien alors prenons le temps de tout bien mettre à plat:
Citation :

Y a plein d'choses qui changent avec ces nouvelles taxes en matière d'impôts. Déjà, les villes paient des taxes sur les transactions servant à remplir les mandats. J'vais avoir l'cas encore aujorn d'hui ac des stères de bois. Ensuite, la taxation des produits entraîne une augmentation d'leur coût à l'achat, au bénéfice du comtat. Les villes doivent donc acheter plus cher les biens qu'elles remettent au comtat en versement des festins et des céréales.

alors je le répète, mon calcul des impôts tien compte du cout des taxes, donc lorsque je demande un festin (v/p) je le compte 17,60 et non 17,50 comme il devrais sans la taxe (9 deniers sur ces produits à ce prix), les pains, les céréales et toutes choses demandés quelques soient leur quantité, suivent le même recalcul avec le cout des taxes, pour que justement, les villes ne perdent rien et garde leur bénéfice.
Pour le bois, Néférouré s'est trompée ce matin et tu n'auras pas l'utiliser Jaccot ou aucun d'entre vous, j'y ai veillé. Je l'ai déjà dit aussi, j'ai en effet fait une erreur pour les voiles et les manches et je déduit aussi un montant pour leur utilisation dans les mandats, lorsqu'on en peut mettre une charrette (qui elle n'est pas taxée, justement à cause des mandats d'impôt). Hélas pour le moment je ne encore corriger mon erreur, mais je vérifie quotidiennement.
je rappel aussi, que je déduits certes les morts, mais aussi les retraitants longue durée et les fraudeurs reconnus, chose dont nous avons déjà discuter lors de mon premier mandat et qu'il va falloir rediscuter, car la contre-partie de ce "calcul juste et réaliste" est que les mairies agissent contre les fraudeurs (accords à l’amiable, procès), il semble qu'à part un petit peu au tout début, plus grand monde ne s'en soucis...
je rappel aussi qu'à chaque fois qu'une de nos ville à était pillée, elle a bénéficié d'une exonération d'impôts, en accord avec le maire ou l'intendant, et il y a eu 2 fois Toulouse, Albi et Foix deux fois aussi, plus une alerte très pesante sur Castelnaudary dernièrement.
Citation :

Donc au final, les villes sont sollicitées afin d'aider à r'monter la trésorerie du comtat, et pourtant, Aristote sait qu'les villes ont leurs propres difficultés auxquelles elles doivent faire face.
Nous sommes tous totalement d'accord à ce sujet et je l'ai toujours garder à l'esprit, notamment en ne taxant aucunement les haches à leur différent stade de production, les fruits et le poisson presque pas. mais les concurrents (légumes, lait) beaucoup.
Citation :

1) Afin de rendre la gestion d'l'impôt plus agréable à tous, pourquoi n'pas détaxer un certain nombre d'produits ciblés (j'souligne ce ciblé, parce que c'est lui qui semb' poser problème, en c'moment) en vue d'servir aux transactions ac les mandats. Du genre :

- un objet bon marché : les manches
- un objet intermédiaire : les charrettes
- des objets plus onéreux : voiles et mats
mon cher jaccot, j'ai comme l'impression de parler dans le vide intersidérale depuis quelque temps déjà, mais merci de me le rappeler, comme dit sur la discution des impôts au GC, j'essaye toujours de réparer cette erreur pour les manches et les voiles, depuis que vous me l'avez rappeler le deuxième jour. je n’ai pas encore la main là dessus.
les charrettes, n'ont jamais été taxées dans ce but.
mais je rappel aussi que normalement les taxes auraient du être assortie de leur pendant à savoir les dons aux collectivités; du particulier aux mairie et comté et des mairies au comté et du comté aux mairies.
mais contrairement aux annonces, ce point capital et vital ne devrait être donné qu'avec les nouveautés de demain mardi 22 novembre.
le problème vient surtout du fait que les mairies peuvent stocker (donc acheter une première fois sur le marché) et après jongler via le marché pour remplir le mandat (donc "racheter" leurs stocks), avec les dons directs cela ne sera plus, puisque les mairies donneront au comté depuis leurs selliers. et ça j'en convient, ce n'est pas toujours possible de faire autrement quand on a un seul mandat à rendre rapidement, après il arrive qu'on puisse rendre le mandat moins vite justement car le lendemain ont aura une livraison.

Citation :

2) Afin d'fournir les festins, les villes paient plus cher des biens déjà au bénéfice du comtat, puisque c'est lui qu'encaisse la taxe. Dès lors, l'comtat est gagnant deux fois : sur l'prix d'achat d'la marchandise (qu'a augmenté pour les villes mais pas à la revente au comtat) et sur la taxe encaissée. Alors pourquoi n'pas reproduire ce surcoût sur l'prix d'rachat des céréales et des festins par l'comtat ? J'veux dire, c'est les villes que vous taxez, là...

comme dit plus haut et aux impôts dès l’activation des taxes (que nous avons retardé un maximum aussi à cause des mandats et dans l'espoir que dans les jours suivant ils nous donneraient les donc) et encore rappelé ce matin, le calcul des impôts tien compte des taxes et donc j'ai réévaluer les tarif en ajoutant les taxes: 17,59=>17,60, blé payé 12,06, pain à 6,06, maïs à 3,23.
donc dire t'entendre dire cela mon cher Jaccot m'attriste car c'est faux puisque les tarifs de base sont peut-être les même, mais les demandes sont recalculées avec les taxes pour que les villes ne perdent rien. et je t'assure que le comté y perd, je le vois bien à chaque fois.
les dons au collectivités permettront de en plus passer par les mandats, donc tout sera plus simple et donc la différence (bénéfice) restera toujours dans les caisses des villes entre le prix d'achat au marché et le prix comtal.

Citation :
3) Avec toutes ces histoires, tout d'vient plus cher et on gagne moins, alors pourquoi n'pas envisager des mesures accompagnatoires ? En l'état, j'dois met' 17 écus d'salaire brut pour bien offrir les 16 écus que j'veux qu'mes employés touchent pour cultiver mes légumes. 17 écus, j'les mets volontiers mais pour beaucoup, s't'une barrière qu'y z'ont pas trop envie d'franchir. Pourquoi pas en profiter ?
Que les prix de vente remonte de 5 à 20 deniers au maximum et le manque dut au taxe est comblé pour le vendeur sans pour autant ruiner les acheteurs. Pour l'embauche, oui, c'est le "patron" qui paye, donc si les employés sont assez bêtes pour prendre des embauches à moins de 15 écus au lieu d'aller à la mine, je n'y peut rien et je l'avais expliqué dans mon annonces, sur les taxes.
je suis heureuse de voir que tu reste fidèle au bon sens et que tu continue de penser à ton employé en lui assurant un très bon salaires, car hélas j'avais déjà regarder avant l'activation des taxes, que les patrons sont peu scrupuleux ou indifférents, mais surtout que les employés sont assez "idiots" pour prendre des embauches mal payées et donc encourager les patrons à proposer des mauvais salaires, après tant qu'ils arrivent à manger sans soucis, je ne peut les blâmer. mais pour autant une grille des salaires est inutile et inapplicable en ce moment et surtout au regard de notre faible population.
nous avons justement fait attention de mettre des taxes faibles, pour que les choses s’équilibre mieux et que le commerce et les embauches soient maintenu et non stopper comme chez nos voisins (rappel 8%,9% voir 9,9% le maximum possible en rouergue, guyenne, armagnac et languedoc).
si on perd un peu à embaucher et bien il suffit de remonter un chouïa le prix de vente, ce qui sort d'un coté doit rentrer par l'autre, comme avant. mais je sais que beaucoup ne s'encombrent pas de notions d'économie et de bon sens...

Citation :
En mettant l'salaire des mines à 16 écus, vous forcez une augmentation des salaires agricoles tout en rendant les mines plus attractives.
gros soupire; d'abord à par un effet très momentané dut à l'augmentation, les mines ne se rempliront pas plus et par contre le cout pour le comté sera largement aggravé, sachant que déjà c'est le poste le plus lourd.
cette idée reste purement démagogique et totalement délirante par les temps qui courts, car avec un salaire aussi énorme au mine, je doute que la mine d'or même à sont niveau optimal puisse créer assez de monnaie pour payer les mineurs et surtout aider à combler le déficit.
je rappel que le remplissage des mines est fonction de la population, nous l'avons encore bien vue avec l'alerte sur castel, les brigands n'attaquant pas vont à la mine car pas de contrat écrit pour y travailler, et donc on avait entre 15 et 22 mineurs de plus ces jours là.
avec une offre de 250 places (100 à la carrière, et 75 au fer à l'or) il faudrait que la quasi totalité des personnes actives du comté (habitants ni en retraite ni mort) travaille dans les mines, ce sont donc une partie des habitants qui les remplissent + une partie des voyageurs, la seul concurrence aux mines est donc le manque de population (active) et les bons salaires dans les champs (voir l’excès de champs, mais ce n'est pas le cas).
ensuite les nouvelles règles sur les mines, vont encourager à avoir une fréquentation stable, puisque calculer sur les 10 meilleurs fréquentations des 30 jours précédents, donc avoir des remplissage en dents de scie comme il nous arrive encore, cela très néfaste.

en conclusion c'est l'inverse, que les patrons embauchent pour au moins 16 écus donc un peu plus de 15 écus pour l'employé et tout le monde s'y retrouvera.

pour les cadeaux au mineurs assidus, mon cher jaccot le système a été abandonné il y a plus d'un an, même si je te rejoins sur le fait qu'il faut avoir soucis des plus pauvres;
premièrement, il ne faisait plus recette; les gens même au courant ne les demandé pas, ou alors un jeune une fois au tout début et encore, le fais qu'il faille se rencontrer freiner souvent la chose.
du coupe t tu parle à juste titre de pain, mais sache qu'un boulanger même en vendant à faible prix 5,80 gagne généralement très bien sa vie et c'est pour cela que je les ai taxé un peu plus que les autres et c'est encore mieux dans les forêts pour eux. j'ai été boulangère et lorsque je voulais aider des jeunes démunis, je n’ai jamais hésiter à leur offrir, souvent en pur perte (les jeunes n’accrochant pas mourraient quand même), quelques pains à prix mini, pareil avec les voyageurs malheureux. je suis généreuse, surtout quand j'en ai les moyens et donc ce n'est pas aux collectivités déjà soumises à l’import et aux autres couts de distribuer ces cadeaux et ses encouragements, mais aux riches, ceux qui justement n'ont pas de soucis pour demain et qui sont au même niveau que les démunis, qui sont proches, cela permettrait souvent au plus anciens et érudits de répondre aux questions des plus jeunes, les aiguillés et leur donner le gout de rester pour "être/devenir comme lui/elle".
c'est donc au tribun, équipe municipal, conseiller comtaux, mais surtout particulier actifs de s'impliquer et d'aider réellement, d'être des mentors en sachant bourse délier car c'est un investissement que chaque jeune.

pour les taxes (salaires + produits), sachez qu'en moyenne elles apportent 100 écus par jour au comté, ce qui permet de payer les maréchaux et une partie des fonctionnaires. Nous avons de temps en temps un surplus qui vient des ventes des particuliers de produits de luxes, car ils sont taxés pour là aussi faire de Toulouse une plaque tournante, un paradis fiscal. qu'ainsi chacun contribue à sont rang à l'effort, dans un soucis d'équité.

donc j'espère avoir montré, qu'au moins en ce qui me concerne, il y a un plan d'ensemble et que certaines accusations n'ont pas lieux d'être.
j'espère en pas devoir redire inlassablement les même choses, car si cela continue, cela ne veut dire qu'une chose: je ne suis pas à ma place. j'assumerais donc et me retirerais, sans délais.
Revenir en haut Aller en bas
Jaccot

avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : A l'interface du RP et du HRP...
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: discussion sur les impots   Mar 22 Nov 2011, 12:57

Té, mercé pour les réponses, Thémis, et j'ai p'têt été un peu inattentif, j'te l'accorde.

Mais si j'comprends ben, donc :

- les manches sont encore taxés parce que vous pouvez varier le montant des taxes que chaque tant de temps et qu'vous pouvez pas encore le faire en l'état, c'est ça ? Si oui, c'est bon pour moi, j'reviendrai pas dessus.

Concernant les prix d'rachat du comtat, j'avais pas assez farfouillé dans les calculs et n'avais pas r'marqué l'adaptation, mea culpa. Ceci dit, j'crois qu'on peut affiner un peu les choses au vu de certains cas particuliers. Je prends celui d'la viande :

- un demi-quintal de carcasses de cochons ne peut se vendre en dessous de 15 écus. Ils sont taxés à 1%, le demi-quintal revient donc à 15.15 écus, au moins cher.

- pour un salaire de 22 écus, un boucher vendra donc sa viande à 17.35 écus au moins cher. Taxé à 0.05%, ça nous donne 17.45 écus sur l'marché.

C'est là le prix le moins cher, la marge de manoeuvre est réduite et c'est là que j'dis que les taxes sont mal calculées :

a) Un boucher peut produire lui-même ses cochons, et donc échapper à la taxe sur les demi-quintaux de carcasses -> C'est de l'argent perdu par le comté et ce boucher-là est plus concurrentiel qu'un boucher qui ne produit pas ses propres carcasses.

b) Les bouchers sont déjà taxés sur leur échoppe, et paient donc déjà pour avoir le droit d'exercer leur travail. Avec ces taxes, on vient en plus les taxer sur la matière première -> ils sont taxés deux fois. C'est pareil pour les meuniers, les boulangers et les tisserands, d'ailleurs. Est-ce juste ? A chacun de s'en faire une idée, moi, je vois juste qu'on perd en flexibilité sur les marchandises avec un prix minimal élevé, comme les demi-quintaux de carcasses.

Du coup, on pourrait adapter les choses en ne taxant pas les demi-quintaux mais en en reportant la taxation sur la viande, replaçant tous les bouchers sur un pied d'égalité, puisque soumis aux mêmes taxes, le tout en réévaluant, éventuellement, les prix de rachat du comté afin de permettre aux mairies de racheter des biens plus chers sans être déficitaires, parce qu'actuellement, sur chaque morceau de viande produit par un boucher n'élevant pas de cochons, ce ne sont pas 9 mais 24 écus deniers de taxe qui sont prélevés (9 sur la viande et 15 minimum sur le demi-quintal).

Et là, ce que j'ai envie de dire, c'est que le comté gagne à ce que les prix soient élevés puisque cela permet des rentrées de taxes plus élevées, et il gagne donc à ce que les mairies puissent réguler leurs marchés dans ce sens. Je réfléchissais justement à faire remonter le prix de la viande sur le mien, et bien j'ai fait ces calculs et... je ne pourrai pas, tout simplement parce que le prix que je devrais fixer avec la mairie ne serait pas décent, à mon sens, pour des bouchers déjà taxés sur leur échoppe. Avec un système plus égalitaire, je n'aurais pas à prendre en considération le salaire dément que les bouchers avec cochons peuvent se faire puisque toute la taxation serait prise sur le produit final, la viande (et sentez-vous libre d'appliquer une taxation importante, en ce qui me concerne, du moment qu'elle est cohérente), et qu'on pourrait donc mieux évaluer les déficits des villes partant directement au comtat sous forme de taxe et donc, adapter les tarifs en conséquence.

Je ne dis pas que vous ne faites pas d'efforts, ils sont visibles et je vous en remercie, mais j'ai l'impression que les efforts consentis sont dispersés et que la réflexion menée pourrait être améliorée. En l'état, je ne parviens pas à visualiser sur quels critères vous vous êtes reposés pour fixer votre taxation, parce qu'on se retrouve avec ce système de double taxation (foncière et sur la matière première) qui me tient particulièrement à coeur et qui nuit grandement aux bénéfices des artisans. Et là, du coup, je me demande vers quoi on va aller, au final, des fermetures d'échoppes (moins de taxes), des déficits sur les marchés (manque de produits non-rentables, comme la viande) et de l'importation bon-marché afin de faire marcher l'économie des autres ? Il y a des moyens de favoriser l'économie locale sans que le comté se retrouve déficitaire, au final, j'suis donc content qu'on puisse en discuter.

Concernant les mines, je crois que j'vais y revenir dans la discussion d'à côté lancée par notre ami Shaka, car vrai que j'ai les idées qui bourgeonne et que ça va vite devenir très difficile à suivre, sinon, tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: discussion sur les impots   Mar 22 Nov 2011, 19:01

Citation :
- les manches sont encore taxés parce que vous pouvez varier le montant des taxes que chaque tant de temps et qu'vous pouvez pas encore le faire en l'état, c'est ça ? Si oui, c'est bon pour moi, j'reviendrai pas dessus.
Oui, c'est bien ça; normalement tous les 15 jours on peut changer, mais pour le moment c'est en mode "un problème c'est produit au moment de la génération de la page, l’administrateur a été alerté", donc je teste et je corrige dès que possible. Ça y est ! J’ia pu corriger ! Donc les manches et les voiles et mats ne sont pas taxés maintenant !
Citation :

- pour un salaire de 22 écus,
En ce qui me concerne, j'ai même la base, très ancienne et au regard de nos marché plus du tout en vigueur, d'un salaire artisan de 25 écus.
Mais presque personne ne calcule ses prix (et c’est pas faute de repêcher la bonne parole) La plus part du temps les gents s'alignent par rapport au prix sur le marché et « habituels », donc les boulangers s'en sortent bien, les bouchers un peu moins parfois, mais en générale, ces derniers vendent vite donc finalement s’y retrouve.
J’ai essayé de taxer ceux qui par définition gagnent mieux/plus facilement et régulièrement, car ils font des produits de bases et qui même en ne « gagnant que 20 écus par jours de travail dans leur échoppe», n’ont pas trop de soucis puisque justement ils peuvent assez souvent travailler quotidiennement ou plusieurs fois par semaine dans leur échoppe et pour leur propre consommation, ce qui n’est pas le cas de tous ! J’ai donc essayé d’équilibrer au mieux, sachant que je connais tous les métiers et que j’en ai pratiqué un grand nombre.

pour la question des taxes sur les matières premières, je t'ai bien compris, cela semble bien marcher, pour la viande au moins, mais pas forcément sur les autres denrée/produits.
il est vrai que la plus part des bouchers (je le vois en faisant les impôts) on généralement des propriétés auto suffisantes; allant de simple élevage porcin à double élevage porcin (ou vache+ cochon) et même on trouve; maïs+cochon+ boucher.
dans ce cas là c'est l'acheteur seul qui paye nous somme d'accord, quoi qu'il faudra un "petit" complément de temps en temps, en maïs ou carcasses, mais ça reste rare.

je pense donc, mais là aussi il me faudra peaufiner mes calculs, que je m’intéresse de plus près aux prix comtaux qui étaient en accord avec l'ancien système économique mais plus forcément en rapport avec le nouveau. à vérifier donc, car hélas le comté est encore bien faible... mais il ne faut pas aussi affaiblir les villes, car alors on s'en sortira pas!
je vais donc me pencher la dessus, sachant qu'ayant corriger les manches et truc de bateaux pour les mandats, je ne pourrais pas changer avant 15 jours maintenant.
cela nous laisse donc 15 jours de discutions et calculs, avec normalement les dons aux collectivités qui devraient bien aider!

Revenir en haut Aller en bas
Jaccot

avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : A l'interface du RP et du HRP...
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: discussion sur les impots   Mar 22 Nov 2011, 19:33

On va profiter de ces 15 jours pour approfondir les choses, alors.

Concernant le cas de la viande, elle est très bon marché, sur Castres, parce que certains bouchers autosuffisants cassent leurs prix, et c'est vrai que l'élevage de cochon, même en vendant les carcasses 15 écus rapporte tout de même plus de 6 écus par jour (plus de 7, selon le prix du maïs). Ceci dit, j'ai moi aussi une référence plutôt ancrée à 25 écus pour un artisan, sachant qu'ils paient des taxes sur leurs échopes et je tends donc à pratiquer un 22 écus pour les contrats avec la mairie (travail plus ou moins régulier) et 25 écus pour les contrats privés.

Du coup, en voulant réhausser le prix de la viande afin de permettre ces 25 écus et de laisser les bouchers non-autosuffisants rentrer dans le jeu et vendre de la viande, j'en suis arrivé à un prix de vente de 17.75 écus (15.15 pour les carcasses taxées, 2.5 de salaire et 0.10 de taxe sur le morceau de viande lui-même). Or, si mes bouchers commencent à vendre à ce prix-là, que je considère moi-même comme un prix décent, je ne pourrai plus l'acheter avec la mairie car le comté ne les reprend qu'à 17.60.

Ceci dit, le problème, si le comté remonte ses prix d'achat, c'est qu'il se retrouve perdant, au profit des bouchers, chaque fois qu'un de ces derniers utilise ses propres quintaux au lieu de se les fournir au marché. D'où la réflexion qui a suivi :

- on peut se permettre de taxer le maïs : ceux qui le consomment sont soit des érudits ayant déjà fait leur chemin dans la vie, soit des éleveurs porcins qui feront tout de même des bénéfices importants même avec un maïs légèrement plus cher.

Par contre, pour la fillière viande, j'aurais tendance à ne pas taxer les carcasses : ça nuit aux producteurs non-bouchers (et donc aux ventes de bétail faites par le comté), puisque seuls les bouchers qui produisent leurs propres carcasses arrivent à maintenir les prix et ça fait détruire les échopes aux bouchers qui n'élèvent pas de cochon puisqu'ils ne peuvent pas non-plus les suivre, les prix.

Du coup, j'aurais tendance à transférer la taxation des demi-quintaux directement sur la viande (la question peut se poser pour les quintaux de vaches, qui peuvent se vendre meilleur marché et qui restent donc concurrentiels même avec une taxation), et donc de viser une taxation de l'ordre de 25 deniers par morceau de viande, soit quelque chose de l'ordre des 1.5%.

Ainsi, le comté aurait une vue directe sur les taxes issues du commerce de la viande et on pourrait le répercuter sur le prix de rachat aux villes. Ainsi, le comté saurait qu'il toucherait 25 deniers par morceau de viande vendu, et pourrait donc répercuter ce prix sur son prix de rachat de la viande, à 17.75 écus, donc, sachant que si on en retire ces 25 deniers qu'il a déjà touché, il ne paie donc plus que 17.50 écus.

La même chose pourrait être entreprise sur la fillière pain, ainsi que pour les tisserands concernant la laine et les peaux.

Donc bref, c'est un début de réflexion, mais je crois qu'on peut pousser un peu pour tenter de trouver de nouvelles rentrées sous la forme d'une favorisation du commerce, et donc de l'augmentation des rentrées de taxes qui y sont liées.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: discussion sur les impots   

Revenir en haut Aller en bas
 
discussion sur les impots
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Discussion sur la non nécessité pour un panda air d'être cc
» Soirées à thèmes, discussion
» Discussion générale codex Nécron
» Discussion sur les "Sorts Epiques"
» discussion sur les bouffons et l'illusion disparue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Lo Capitòli - Le Capitole :: Grand Consistoire des Capitouls-
Sauter vers: